Actualités

Mont-Joli Elsie

La ville voisine de Mont-Joli, principale ville de la Mitis, est depuis 2010 la capitale des murs peints de l’Est du Québec Dans un effort de revitalisation urbaine de son centre-ville, la ville a créé un circuit mettant en valeur le patrimoine régional. Le circuit des fresques, des arts et du patrimoine comprend 21 fresques, 9 œuvres artistiques et 6 bâtiments et sites patrimoniaux répartis dans toute la ville de Mont-Joli.

À quelques km de Sainte-Flavie, les Jardins de Métis à Grand-Métis sont reconnus internationalement comme une œuvre exceptionnelle d’art horticole et valent le détour. Ces jardins à l’anglaise sont le fruit du travail d'une passionnée, Elsie Reford qui, entre 1926 et 1958, transforma son camp de pêche en paradis privé. Quelque 3 000 espèces et variétés de plantes sont réparties dans une quinzaine de jardins. Des œuvres d’art contemporain parsèment le parcours et s’intègrent avec harmonie aux jardins historiques. Dans la Villa Estevan, magnifique résidence d'été datant de 1887, une exposition permanente relate le passé de la famille Reford. De plus, l'on y retrouve des expositions temporaires et c'est à cet endroit que se déroulent certains événements spéciaux l'été, brunchs musicaux, thés littéraires, concert en plein air, mariages, etc.

Chaque année, depuis 2000, des architectes de paysage, architectes et artistes de réputation internationale viennent créer des jardins contemporains dans le cadre du Festival international de jardins. Cet événement permet aux visiteurs d’explorer l’art contemporain.

Le village voisin de Métis-sur-mer est certes la station de villégiature la mieux conservée de l’époque où le Bas-Saint-Laurent était la destination privilégiée estivale de la grande bourgeoisie montréalaise. Ses centaines de villas, ses domaines impressionnants, sont encore souvent occupées par des familles anglo-montréalaises comme au siècle passé

Mange-Grenouille sall à manger

Ville universitaire, capitale régionale, Rimouski et sa région comptent un large éventail de bonnes tables pour tous les goûts. Ici, on peut goûter toutes les meilleures saveurs du Bas-Saint-Laurent. Le pittoresque village du Bic, maintenant intégré administrativement à Rimouski, compte parmi les meilleures tables de la région. Un survol des meilleures tables, ne saurait manquer d’inclure Chez Saint-Pierre, l’un des 100 meilleures au Canada. La talentueuse chef-propriétaire Colombe St-Pierre vous reçoit dans une ambiance feutrée qui se prête très bien aux déclarations amoureuses ou simplement à un très bon moment. Le menu dégustation fait l’unanimité et permet de se délecter d’un éventail de produits de la région bien mis en valeur. Légumes, viandes et poissons sont ici travaillés de manière originale. Les accords mets et vins très étudiés sont l’oeuvre d’un sommelier. Obligatoire ici de réserver.

Toujours au Bic, la renommée de l’Auberge du Mange-Grenouille n’est plus à faire. La réputation de sa table n’est pas surfaite. La déco théâtrale de la salle à manger crée une atmosphère unique qui met en valeur ce bâtiment historique. Le chef propose au menu des produits locaux et de saison, apprêtés avec soin. Pour l’accord mets-vins, la carte des vins est très intéressante. La table est renommée et sa réputation n’est pas surfaite. On en profite pour y séjourner au moins une nuit et tomber sous le charme.

Le bistro Les Affamés propose une cuisine familiale, accessible et abordable. Au menu, des mets populaires, des produits locaux et saisonniers préparés de façon originale et inventive. De la poutine au foie gras en passant par les salades repas et poissons frais. L’été, on profite avec plaisir de la terrasse.

Côté terroir, la ferme et gite C'est la Faute des Biquettes abrite une boutique qui propose des spécialités culinaires, dont de la charcuterie artisanale. Quinze espèces d'animaux vivent dans la ferme sur place, notamment des moutons et des lamas. Vous pourrez participer à une visite guidée de la ferme, en saison et sur réservation.

La chocolaterie artisanale Croqu’Érable fabrique un fondant à l’érable selon la tradition ancestrale. Ce fondant se décline en d’autres produits de chocolat à l’érable ou aux fruits des champs et à l’érable, en verres à porto en chocolat, en tablettes et en pièces exclusives. Elle offre aussi des confitures sublimes faites de fruits des champs de la chocolatière.

Rimouski marina

Dans le Bas-du-fleuve,  juste avant d’arriver en Gaspésie, Rimouski est la principale ville de tout l’Est du Québec avec ses  46,000 habitants. Cette charmante ville universitaire compte plusieurs établissements homosympas et une vie culturelle et nocturne active concentrée le long du boulevard Saint-Germain. Sertie de ces deux joyaux que sont Le Bic à l’ouest et Saint-Luce-sur-mer à l’est, la région offre un large éventail de tous les plaisirs maritimes, de la plage sablonneuse au kayak sur mer.

Rimouski compte quatre musées qui vous plongeront dans l’univers marin. []Le plus important est le Site historique maritime de la Pointe-au-Père. Visitez les anciens bâtiments de la station de phare et ce phare qui a joué un rôle central dans l'histoire de la navigation sur le Saint-Laurent. Érigé en 1909, c’est l'un des plus hauts au Canada. La visite permet d'atteindre son sommet et de profiter d'une vue fantastique.

Le Musée Empress of Ireland raconte l'histoire beaucoup moins connue que celle du Titanic, mais toute aussi tragique de l'Empress of Ireland. De sa construction, en 1906, jusqu'au naufrage qui fit 1012 victimes, en 1914, vous apprendrez tout sur ce magnifique navire. Découvrez la collection d'objets prélevés sur l'épave, des photos, des bornes interactives et des témoignages de passagers. Un spectacle multimédia vous plongera dans l'atmosphère de cette nuit tragique. Vous pouvez aussi y monter à bord de l’Onondaga, le seul sous-marin accessible au public au Canada. En entrant dans le navire vous découvrirez le quotidien d’une soixantaine d’hommes, qui vivaient confinés pendant des mois dans un sous-marin de 90 mètres. La visite audioguidée vous plongera dans ce monde fascinant et inconnu. Il est aussi possible de passer une soirée et une nuit à bord pour vivre l’expérience comme si vous étiez sous-marinier!

En prenant une navette à la marina de Rimouski, on peut accéder à l’Ile Saint-Barnabé, à trois km au large, un lieu de migration de plus de 72 espèces d’oiseaux dont le cormoran et le grand héron.

À visiter aussi, la maison Lamontagne, une maison à colombages pierroté, classée monument historique. Cette demeure, qui représente un des derniers vestiges de ce type d'architecture en Nouvelle-France, fut construite vers 1744.  Au plan carré initial, une rallonge est ajoutée en 1819. C’est aujourd’hui un centre d’interprétation de la vie en Nouvelle-France.

À une dizaine de km de Rimouski, retournez mil ans en arrière aux origines de la civilisation occidentale à la Feste Médiévale de Saint-Marcellin en août. Trois jours de célébrations, tournois, foire et spectacles sont au programme ainsi que le célèbre banquet du Seigneur des lieux. Visitez le Bourg médiéval soigneusement reconstitué, avec sa tour de guet de quinze mètres, son trébuchet et ses décors qui vous transporteront en l'an mil.

Lors de la fin de semaine de la Fête du Travail, le centre-ville de Rimouski s’anime pour  la 30e édition de son festival de jazz. L’organisation propose, cette année encore, une programmation qui mettra en vedette des figures mondiales du jazz, des virtuoses en pleine ascension internationale, des visages incontournables de la scène québécoise, des jeunes musiciens de la relève et plusieurs artistes régionaux du jazz bien en vue.

À la Galerie Léonard-Parent cet été, l’exposition Sexy au centre de tri dénonce la surconsommation et l'amoncellement des objets rejetés qu'elle occasionne. Les Sympathiques charognards ont tenté de rendre les centres de tri plus sexy en allant s'y promener en habits chics, en lingerie ou tout nu.

Parc national du bicLe Bic

À l’ouest de Rimouski, sur le bord du Saint-Laurent, le parc national du Bic vous attend avec ses caps, ses baies, ses anses, ses îles et ses montagnes qui dessinent un paysage exceptionnel. Des milliers d'oiseaux marins viennent y nicher et des plantes rares fleurissent sur les caps rocheux. Ce petit parc national est unique avec ses caps, anses, îles et montagnes de carte postale. À l’entrée du parc national, l’Auberge du Mange-Grenouille sise dans un bâtiment datant des années 1840, est une des auberges les plus recherchées de la region.

Profitez de votre visite au Bic, pour découvrir une des fermes les plus originales de la région. La Ferme C’est la faute des Biquettes vous offre une visite animée ludoéducative, plus de quinze espèces d’animaux dans un lieu propre et accueillant. Découvrez les particularités des moutons (bergerie en exploitation) chèvres, lamas, lapins, cochons, poules, autruches et plusieurs autres. Loin d’une simple visite, vous vivrez ici, une expérience où humour et informations pertinentes sont à l’honneur. En plus de voir, nourrir et toucher plusieurs espèces, vous comprendrez aussi la vie à la ferme. Le propriétaire François Gagnon est un ami de la communauté.

Sainte-Flavie plage

À quelques km de Sainte-Luce-sur-mer et de Rimouski, Sainte-Flavie et la Mitis sont d’un point de touristique considérés comme la porte de la Gaspésie. C’est ici que le visiteur qui souhaite faire le tour de la péninsule gaspésienne en provenance du sud, doit choisir entre la route 132 est ou la 132 ouest, puisque cette route encercle la Gaspésie en longeant ses côtes et complète la boucle à travers la vallée de la Matapédia.

Village agricole à l’origine, Sainte-Flavie offre ce paysage si familier au Bas-Saint-Laurent de rochers en bordure de mer, mais protégeant ici bien souvent des bouts de plage sablonneux. Le village a développé au fil des ans une vocation culturelle, une vocation à laquelle le pionnier qu’est l’artiste peintre et sculpteur Marcel Gagnon n’est pas étranger. Son Centre d’art, avec galerie, boutique, resto et auberge sur mer est au cœur de la Route des Arts qui vous fera découvrir les galeries et ateliers d’artistes du village. C’est derrière ce centre d’art, dans la mer et au gré des marées qu’on peut admirer son Grand Rassemblement, une œuvre d'art grandeur nature regroupant quatre-vingt statues sortant de la mer en une longue procession. À marée basse, ces étranges sculptures surgissent de la mer, et elles s’y enfoncent quand elle remonte,

Au cœur du Village, le Vieux-Presbytère accueille plusieurs expositions d'artistes tout au long de la saison estivale, de même que l'exposition inédite « Contre vents et marées » qui présente les richesses du littoral et l'épisode des grandes-marées du 6 décembre 2010.La Grange à dîme présente la vie agricole du siècle passé, ainsi que le musée de paléontologie.

Le Vieux Moulin, un ancien moulin à farine construit en 1830, est une halte enivrante et un petit bijou de musée. C’est dans ce décor chaleureux que les artisans passionnés de l’Hydromellerie du Vieux Moulin élaborent de fabuleux vins de miel plusieurs fois médaillés d’or, tout en vous conviant à l’étage, au Musée de la Neufve-France qui regorge de trésors patrimoniaux de la Nouvelle-France et d'artefacts exceptionnels des Premières Nations. À la boutique apicole, hydromels mousseux et tranquilles côtoient une vaste gamme de produits fins de la ruche.

Moules frites

Du côté de Sainte-Luce-sur-mer,  le café-bistro de l’Anse-aux-Coques est une véritable institution. Bien situé juste en face de l’Anse aux coques et de sa promenade, on y sert une cuisine du terroir mettant en valeur les spécialités régionales, ainsi qu’un menu végétarien. Si près de la mer et avec un tel nom, on s’imagine bien que les poissons, fruits de mer  sont à l’honneur. On y sert aussi des pâtes actualisées et fines pizzas, des grillades, déjeuners santé, des oeufs bénédictine en terrasse ou dans la superbe salle à manger. On s’y affale volontiers pour voir les visiteurs passer.

Sur un petit cap à côté de l’église et profitant d’une vue remarquable sur l’anse et le village, le Bistro du Nipigon propose comme son nom l’indique un menu bistro où moules & frites, homard, fish & chips, crevettes, pétoncles, côtes levées, filet mignon, salades, pâtes sont à l’honneur.

Le café LeZ Assoiffés de l’Auberge Sainte-Luce offre des déjeuners légers et d’excellents cafés  au rez-de-chaussée de cette auberge centenaire qui offre à l’arrière une large fenestration vers la mer.

st-patrice

Rivière-du-Loup compte plusieurs bonnes tables homosympas. Plusieurs ont pignon sur la rue Lafontaine, au cœur de la ville. 

À quelques coins de rue, L'Intercolonial offre une section Grill qui saura charmer l'amateur de viande en vous, en plus de spécialités telles que brochettes, sautés, foie de veau, etc. Le Bistro offre aussi une carte des vins des plus complètes, ainsi que la plus belle terrasse des environs. Un peu plus loin, L’Estaminet est un café-bistro offrant d'excellents déjeuners, de fines pizzas, burgers, moules et frites, sauté thaï et grillades, et un large éventail de bières importées et québécoises et vins d'importation primée.

Toujours sur Lafontaine, la boutique du Pain Gamin se remplit quotidiennement de fabrications artisanales de produits boulangés. N’utilisant que des ingrédients de qualité supérieure et les meilleures farines québécoises de grains entiers ou tamisés, découvrez-y une sélection de pains au levain et à l’ancienne, pizzas, fougasses, viennoiseries pur beurre, petits gâteaux, bouchées sucrées et biscuits. On y sert un café à l’italienne et des breuvages chauds équitables et biologiques, ainsi que des repas légers.

Faisant écho à son célèbre quartier historique de villégiature qui accueillait les premiers ministres du Canada, le Saint-Patrice, rue Fraser, à proximité de tous les principaux hôtels, est l’une des meilleures tables de la ville. Au menu, des mets copieux d'inspiration française préparés avec des ingrédients locaux et servis dans un cadre chaleureux. Tous les plats gourmands peuvent maintenant être dégustés selon le type d’ambiance recherchée. La section Saint-Patrice arbore une ambiance chic et détendue, tandis que la section Novello revêt un look plus moderne.

Témiscouata sur le lac

De Rivière-du-Loup, en empruntant la vallée de la Témiscouata, on pénètre à l’intérieur des terres et la transition s’opère vers l’Acadie des terres et forêts à travers la ‘République du Madawaska’ et sa fierté brayonne. Ici, depuis plus d’un siècle, Québécois et Acadiens se sont rencontrés pour créer une identité distincte, hybride, dite brayonne qui traverse les frontières du Québec, du Nouveau-Brunswick et du Maine. En 2014, la ville de Témiscouata-sur-le-lac était une des villes hôtes du Congrès mondial acadien.  Au cœur de cette vallée, la rivière Madawaska qui se déverse dans le fleuve Saint-Jean, prend sa source dans le majestueux lac Témiscouata qui s’étire sur 45 km. Le lac Témiscouata est le second lac en importance sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, après le lac Memphrémagog (95,3 km2).  Les visiteurs à la recherche de températures plus chaudes que sur la côte et de plages baignables en eaux douces, n’hésiteront pas à faire un saut de ce côté. Le parc national du Lac-Témiscouata est un harmonieux mariage d’eau et de forêt, étape incontournable de l’Acadie des terres et forêts. Il protège un échantillon représentatif de la région naturelle des monts Notre-Dame. La randonnée, le vélo, le nautisme, les activités de découverte permettent aux visiteurs de vivre l’esprit des lieux et de prendre pleinement la mesure d’un territoire riche de 10 000 ans d’histoire humaine au cœur d’une nature préservée. À quelques km, la populaire station de villégiature de Pohénégamook et ses lieux de santé et plein air, ses spas en milieu naturel.

Domaine Acer

À Auclair, de l’autre côté du lac Témiscouata, il faut visiter le Domaine Acer, un lieu unique de vinification des produits de l’érable depuis une vingtaine d’années. Vous serez impressionné par la qualité de ses produits vieillis en véritables fûts de chêne. Son Économusée vous fera découvrir tout le processus de cette vinification unique. Un incontournable pour les visiteurs qui veulent rapporter un produit unique au monde et typique de notre terroir.

le-jardin-des-legendes-le-jardin-des-legendes

En route vers Rimouski, Trois-Pistoles est au cœur de la région des Basques. La région doit son nom aux pêcheurs basques qui venaient à l’Ile aux Basques au XVIIe siècle. Amateur d’art et de légendes, allez visiter le Jardin des Légendes. Vous serez conquis par ce jardin secret qui évoque par des sculptures les légendes les plus célèbres de Trois-Pistoles. Dans la cour arrière d'une maison ancestrale, qui abrite la fleuristerie Déco Fleurs, découvrez une aire de repos avec vue sur le fleuve qui rend hommage aux légendes, une tradition locale riche et haute en couleurs.

 Sang Royal

Au centre-ville de Rimouski, vous trouverez plusieurs adresses homosympas. Elle se concentre autour du boulevard Saint-Germain, l’artère du centre-ville autour de laquelle tout se passe. La brasserie artisanale Le Bien et le Malt, sur Belzile, tout près du boulevard Saint-Germain, fut l’une des premières adresses à s’afficher homosympa. Ouverte depuis 2008, Le Bien et le Malt propose neuf bières brassées sur place, en plus d’offrir des hydromels, des cidres, des vins d’importations privées et des scotchs. Au menu, la brasserie vous permet de déguster charcuteries, fromages et poissons fumés issus du savoir-faire local et québécois. Depuis l’automne 2014, directement à la boutique de la brasserie, certaines bières sont disponibles en bouteilles pour emporter.

Tout près, Yin Yan Sushi propose les meilleurs sushis en ville. Quand on est si près de la mer, comment résister à ses nigiri, sashimi, hosomaki, maki, pizzas sushi. Le menu offre aussi des plats thaïlandais, malaisiens et autres classiques d’Orient, du steak de thon, tataki de boeuf, crevettes croustillantes, etc.

Aussi en retrait du boulevard St-Germain, depuis près d’un quart de siècle, la brochetterie Chez Gréco propose une cuisine gourmande d’inspiration méditerranéenne mettant à l’honneur grillades, brochettes, fruits de mer, spécialités grecques et  fondues. Du même propriétaire et à la même adresse, Union Pacific  offre dans un chic rustique une cuisine française contemporaine soigneusement présentée..

Pour prolonger l’expérience maritime jusque dans le café, il faut déguster les cafés du Moussonneur , boulevard Saint-Germain. C'est du café vert trempé dans l'eau de mer aux Îles-de-la-Madeleine. Ce café est ensuite séché au soleil, avant d'être torréfié au fur et à mesure de la demande. Ce café d'exception se retrouve en grande quantité dans les mélanges espressos concoctés par le Moussonneur.

Si vous êtes en visite dans la région avant les fêtes de fin d’année, il ne faut pas manquer le Marché des Saveurs du Bas-Saint-Laurent qui réunit chaque année des dizaines de producteurs artisans de toute la région.

Vieux-saint-patrice

Des jolis villages du Kamouraska, au début de l’estuaire,  en passant par les villes pittoresques de Rivière-du-Loup, Cacouna et Trois-Pistoles, on passe progressivement des paysages de la vallée du Saint-Laurent aux paysages spectaculaires de mer à perte de vue. Le bleu devient omniprésent.

Rivière-du-Loup, la principale ville de la région avec ses 20,000 habitants, est un carrefour important qui relie le Témiscouata (et de là toute la vallée du fleuve Saint-Jean au Nouveau-Brunswick) à Charlevoix et au Saguenay via le traversier qui va à Saint-Siméon. C’est à Rivière-du-loup que le réseau autoroutier de la Transcanadienne bifurque à travers le Témiscouata vers les provinces maritimes.

Des croisières permettent d’aller observer les baleines du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent au large. Profitez d’un point de départ unique sur la rive sud du Saint-Laurent pour découvrir le plus beau site d’observation des baleines et partez à la rencontre des figures emblématiques du Saint-Laurent : rorquals, bélugas, phoques, marsouins et oiseaux. Au fil de la croisière, vous serez émerveillés par la beauté du littoral parsemé d’îles et de phares ancestraux qui ont façonné l’histoire de la région.

D’un point de vue patrimonial, le  Vieux-Saint-Patrice à l’ouest de la rue Fraser, rappelle cette époque où la bourgeoisie anglo-canadienne avait fait de ce secteur en bord de mer ses quartiers d’été. En y installant ses quartiers d’été de 1871 à 1890, le premier ministre canadien John A. MacDonald y attira de nombreux membres de ses cabinets. Au XXe siècle, les hommes politiques Ernest Lapointe et Louis Saint-Laurent poursuivirent cette tradition.  Aujourd’hui, le quartier compte de dizaines de somptueuses villas entourées de superbes aménagements paysagers.  Et ce secteur est tout à proximité de la jolie plage sablonneuse du village voisin de Notre-Dame-du-Portage.

Un des bijoux du circuit patrimonial du Vieux-Rivière-du-Loup. c’est le domaine seigneurial Fraser, classé site historique qui comprend un manoir, ses dépendances et son terrain. Le manoir, a été construit en 1829. Le sixième seigneur de Rivière-du-Loup, Alexandre Fraser acquiert le manoir en 1834, et le bâtiment sera habité par ses descendants durant 155 ans. Quand le manoir est rénové en 1888, les travaux sont effectués dans le style néo-Queen-Anne selon les plans commandés à l'architecte Georges-Émile Tanguay (1858-1923). Ayant subi peu de modifications depuis 1888, le manoir constitue le plus important exemple d'architecture résidentielle néo-Queen Anne à Rivière-du-Loup.

L’été, le centre-ville s’anime et offre plusieurs activités culturelles entre autres au Parc Blais. Il faut voir aussi le Parc des Chutes, depuis longtemps un lieu de rencontre pour les hommes gais de la région.

Pour découvrir la vie insulaire de l’estuaire, découvrez le circuit patrimonial de la pittoresque Ile Verte.  À quelques km de Rivière-du-Loup, l’Ile Verte est une destination idéale pour décrocher du stress de la vie moderne. Dans cette ile dont la population ne dépasse pas 50 habitants, on nomme les maisons par leurs anciens occupants. Le circuit touristique, comprend trois attraits importants: l’École Michaud, le Musée du squelette et le site du Phare. Le Phare de l’île Verte est un des premiers phares du Canada et le tout premier à être érigé sur le St-Laurent. Construit entre 1806 et 1809, il hébergea plusieurs gardiens et ce, jusqu’en 1972. Il est aujourd’hui considéré comme monument national et comme destination de choix pour les visiteurs du Québec.

Réserve faunique de Matane

Première escale du tour de la Gaspésie, la ville de Matane est connue à travers le Québec pour ses  crevettes. La ville est en effet un centre important de transformation de la crevette nordique qui est en fait pêché de l’autre côté de l’estuaire, au large de la Côte Nord. Bien sûr, c’est l’endroit tout désigné pour la déguster, mais la région a beaucoup plus à offrir.

Petite ville de 15,000 habitants à l’économie diversifiée, c’est d’abord un lieu où la mer et les montagnes s'unissent pour former un duo irrésistible. Le relief montagneux y a permis le développement d’un parc éolien important et Matane est devenu ces dernières années un centre de production d’éoliennes.

Grâce aux traversiers qui la relie à Baie-Comeau et à Godbout sur la Côte-Nord, Matane constitue un carrefour achalandé. Les visiteurs sont charmés par sa rivière à saumon de renommée internationale qui traverse la ville.  En sillonnant l'arrière-pays et les villages nichés d’est en ouest en bordure du littoral de la Matanie, vous découvrirez des panoramas à couper le souffle.

À 40 kilomètres au sud-est de la ville, la réserve faunique de Matane attire les touristes. Elle couvre un territoire de 1275 kilomètres carrés dans les monts Chic-Choc au bout de la chaîne des Appalaches. La réserve faunique est un site de pêche privilégié pour la truite mouchetée, le touladi ainsi que le saumon atlantique. Le maître incontesté de la réserve est cependant l'orignal, le plus grand des cervidés. On y retrouve la plus grande concentration d'orignaux au Québec. Sans surprise, cette réserve est très prisée par les chasseurs lors de la saison de la chasse.

Flux RSS

Souscrire

Catégories

Mots clés

Autres articles

Archives