Hotel et hébergement

L’Écho de la mer, pour un hébergement différent à Kamouraska

Lorsque Josée Poulin et son conjoint ont acquis l’endroit, en 2014, c’était déjà un gîte qui offrait plusieurs petites chambres. Ils ont alors décidé de réduire ce nombre à trois, et d’en faire des suites incluant chacune une salle de bain, une cuisine et un espace lounge : La Marée haute, la Marée basse et la Sirène.
Cela a eu pour effet d’attirer des gens qui souhaitent un séjour prolongé en profitant des commodités pour cuisiner des repas et ce, avec une vue sur le paysage fluvial juste en face.
Ce que la clientèle apprécie particulièrement, explique Josée, c’est la proximité de tous les services, l’accès au bord du St-Laurent juste en bas et la tranquillité des lieux. Les chambres et les espaces communs sont meublés de plusieurs meubles antiques qui rehaussent le cachet de l’endroit.

Les couples de tout âge, les petites familles avec un ou deux enfants ou même les personnes seules s’accommoderont aisément de cet hébergement sympathique et plein d’avantages. On favorise les séjours de trois jours et plus, mais on peut également, selon la disponibilité, y loger pour une ou deux nuitées.
la collection de bijoux de Josée Poulin Joaillière-Sculpteure. Une série de pièces uniques aux formes aquatiques inspirées par la magie de la mer. L’argent, l’or, les pierres précieuses et semi-précieuses sont à l’honneur.
Josée vous offre également une série de produits nautiques fabriqués avec des bois de grève, du verre et des coquillages.
la collection de bijoux de Josée Poulin Joaillière-Sculpteure. Une série de pièces uniques aux formes aquatiques inspirées par la magie de la mer. L’argent, l’or, les pierres précieuses et semi-précieuses sont à l’honneur.
Josée vous offre également une série de produits nautiques fabriqués avec des bois de grève, du verre et des coquillages.
la collection de bijoux de Josée Poulin Joaillière-Sculpteure. Une série de pièces uniques aux formes aquatiques inspirées par la magie de la mer. L’argent, l’or, les pierres précieuses et semi-précieuses sont à l’honneur.
Josée vous offre également une série de produits nautiques fabriqués avec des bois de grève, du verre et des coquillages.
Situé en plein cœur des principaux attraits de Kamouraska, un lieu qui déborde de faits historiques et de bâtiments anciens, L’Écho de la Mer propose aussi une boutique d’art et joaillerie, une discipline qu’elle exerce depuis plus de 30 ans. Josée y conçoit et réalise des bijoux et autres pièces de joaillerie, en plus de présenter des réalisations d’autres artisans régionaux, entre autres.
La propriétaire des lieux explique que la saison 2022 en fut une des plus prolifiques, avec une clientèle provenant surtout du Québec, de l’Ontario et aussi d’Europe (la France surtout). Le retour des bateaux de croisière au port de Québec n’y serait pas étranger, croit-on.
Les propriétaires projettent des travaux dans la rénovation de cuisines et aussi pour l’aménagement d’un atelier de joaillerie plus adéquat.
Une visite à l’Écho de la Mer s’impose pour qui recherche un séjour différent et confortable à Kamouraska.

Gîte Écho de la Mer
echodelamer.com
139, ave Morel,
Kamouraska (Qc) G0L 1M0
418 308-3011

« Confort et plaisir gourmand » : voilà ce qui est à la base du plan stratégique de Daniel Gasse et de son équipe de Hôtel & Cie à Sainte-Anne-des-Monts. La directrice du marketing, Marie-Anne Babos, en fait la promotion dans toutes ses interventions marketing ou publicitaires, comme une espèce de slogan qui se veut le reflet des diverses approches clientèles et qui rappelle les intentions de son fondateur.
Il y a eu dix ans, ce mois de novembre, que l’entrepreneur et chef cuisinier de Mont-Louis a déménagé ses pénates pour acquérir un motel laissé à l’abandon pendant deux ans, et en faire un des endroits les plus « chics et de bon goût » de toute la Haute-Gaspésie. Arborant un style urbain et actuel, on y offre 42 chambres ultra confortables et fonctionnelles et le séjour inclut le petit déjeuner. Trois salles privées permettent d’accueillir vos réunions, conférences et événements.
Il ne reste rien de ce qu’était le Motel Monaco de l’époque. Tout a été refait et « revampé », selon un concept qui se rapproche de celui des hôtels Germain. « J’adhère parfaitement aux valeurs de ce groupe et j’admire la qualité irréprochable de ses hôtels », affirme Daniel Gasse.
Avec sa sœur Anna Nathalie, devenue son associée dans l’entreprise, ils ont élaboré ce qui est devenu aujourd’hui la suite logique de son resto La Broue dans l’toupet qui a fait les beaux jours de Mont-Louis pendant quelques années, avant de devenir un incontournable de Ste-Anne-des-Monts. Le bistro-bar n’est maintenant qu’un beau souvenir. Depuis cette année, il n’est accessible qu’aux clients de l’hôtel. Le Bistrot à vin La planche propose un menu inspiré par les brasseries françaises apprêté avec soin et savoir-faire, qui met en valeur les produits du terroir gaspésien. Le décor est intime, l’atmosphère est détendue, sans prétention et le service est attentif.
En lieu et place, la majeure partie du local qui servait de salle à manger est devenue la Boutique gourmande Plein Ma Valise. L’endroit s’inscrit dans la foulée de Gaspésie Gourmande qui met en valeur les produits du terroir régional. Par exemple, on y trouve plus de 50 fromages différents ainsi que des charcuteries fines à déguster. On y propose aussi une belle variété de vins d’exportation privée que l’on peut acquérir si l’on achète de la nourriture qui a été manipulée par le personnel. Du mardi au samedi, Plein Ma Valise sert des sandwichs goulument bons et des choix de salades mitonnées avec amour par la cuisinière Lindsay.
Bijoux et poteries et autres produits artisanaux font de beaux cadeaux et sont un moyen unique de rapporter un peu d’ici chez soi. Pourquoi « Plein Ma Valise » ? « Simplement parce que lorsqu’on voyage, on revient souvent chez soi avec des souvenirs pleins les valises », explique Daniel Gasse.
Se donner une qualité de vie
Daniel Gasse avoue que l’idée derrière l’acquisition du motel et le déménagement de la Broue dans l’toupet était d’acquérir une certaine qualité de vie. Mais la popularité rapide du bistro à Ste-Anne-des-Monts n’avait pas été prévue. Le concept de la Boutique Gourmande vient donc compenser et lui permet de retrouver le plaisir de servir les clients.
Une autre de ses grandes satisfactions, c’est le nouvel élan que ses initiatives ont créé dans le milieu hôtelier de la Haute-Gaspésie. « Nos rénovations et notre concept ont forcé les hôteliers à innover eux aussi et à rehausser l’offre hôtelière régionale. Ainsi, on retrouve maintenant des chambres en plus grand nombre avec des couettes blanches sur les lits, par exemple.

Son concept est-il « exportable » ? Il réfléchit avant de répondre. Il croit bien que oui, mais il préfère compléter l’installation de son premier bébé et bien voir tous les défis à relever, y compris celui de la main-d’œuvre, avant de procéder au développement.
Il remercie d’ailleurs la pandémie de COVID qui a permis de procéder à une introspection, d’analyser la situation, de questionner l’avenir tout en profitant d’une clientèle touristique et d’affaires satisfaisante. On travaille également à améliorer la question des salaires, des horaires et des conditions pour faciliter l’embauche de personnel à l’avenir.
Daniel Gasse est un entrepreneur effervescent. Son cerveau est constamment en mode d’initiative et de renouveau. Il peut compter sur une équipe de confiance qui le supporte et lui permet d’aller de l’avant avec ses idées et ses projets.
La saison touristique 2022 a été optimale avec un taux d’occupation probablement le meilleur depuis les débuts. La saison s’est d’ailleurs prolongée un peu avec une forte occupation en septembre. Voilà qui lui faire croire que toutes ces initiatives des dernières années donnent des résultats. Et tout ça en lui permettant une qualité de vie comme il l’avait souhaité.

Hôtel & Cie
hotelcie.com
90, Boul. Sainte-Anne Ouest
Sainte-Anne-des-Monts, QC G4V 1R3
(418) 763-3321

Ne vous détrompez-pas : les aubergistes ne vous feront pas circuler par un sombre couloir derrière un bâtiment pour vous accueillir à La Ruelle, à Saint-Siméon-de-Bonaventure. Au contraire, dès qu’on s’engage sur le site de ce complexe touristique créé en 2013 par Marie-Josée Dugas et Serge Boulanger, on a l’impression d’entrer sur un domaine où trône en premier plan la magnifique maison ancestrale et patrimoniale Arsenault-Gallagher.


La Ruelle AG
Au départ, le couple décide d’y fonder l’atelier-boutique La Ruelle fourrure, puisque Serge est un artisan de la fourrure depuis 1977. Il y propose des vêtements et accessoires exclusifs fait de fourrure et d’autres matières récupérées. Et il a choisi comme décor de recréer une ruelle du Vieux-Québec, pour bien situer son produit. Voilà pour l’origine de La Ruelle.
Puis en 2017, quand l’accueillant duo d’entrepreneurs transforme une écurie de sa magnifique propriété en deux appartements touristiques et que l’année suivante, on crée aussi un loft dans sa maison centenaire, l’appellation La Ruelle est déjà bien installée.
Comme l’explique Marie-Josée, « j’accueille personnellement chaque personne ou groupe qui vient loger ici et je leur présente toute l’information utile pour qu’ils se sentent bienvenus et à l’aise avec notre concept. Je veux qu’ils se sentent chez eux ».
La Ruelle hébergement offre donc trois magnifiques appartements touristiques pour des séjours prolongés d’au moins 7 jours durant la haute saison. Ciblant particulièrement touristes et gens d’affaires, les trois unités proposant une ou deux chambres se distinguent par leur décor chic et rustique mettant en valeur des matières réutilisées et des oeuvres d’artistes et d’artisans gaspésiens.
La Ruelle PP
Dehors, le splendide aménagement paysager proposant des sentiers et une végétation où trônent de grands arbres matures, créé à la fin des années 1970 et rehaussé par les propriétaires actuels vers 2010, exacerbe la beauté naturelle du lieu, à proximité de la mer. On peut aussi profiter d’une terrasse avec barbecue ainsi que d’un foyer extérieur en saison estivale. La plage, bordant la baie des Chaleurs, se situe à quelques minutes de marche.

La Ruelle AG
Avec l’atelier-boutique La Ruelle qui loge dans la maison ancestrale, on est en présence d’un complexe tout confort dans un lieu imprégné d’art, de nature et de patrimoine ! » Fait à signaler, Serge Boulanger vient de transférer la propriété de sa boutique ainsi que de son savoir-faire à Édith Dubuc et Caroline Hardy dans le cadre d’un projet de relève. Depuis octobre 2022, elles opèrent Les Loutres d’hiver – Récupération de fourrure, qu’on peut visiter sur rendez-vous.
Il ne faut surtout pas rater l’occasion de visiter la maison ancestrale (1820) et son parcours patrimonial joliment aménagé à l’été 2021. Ponctué de huit panneaux d’interprétation en français et en anglais au sujet de la maison ancestrale Arsenault-Gallagher, on y accède tous les jours en visite libre du 15 mai au 15 octobre.
Les panneaux témoignent des caractéristiques architecturales de la maison, mais aussi des familles qui l’ont habitée, et de leurs réalités sociologiques et historiques. Plus largement, ils vous lancent à la découverte de plus de 200 ans d’histoire du Petit-Bonaventure (aujourd’hui Saint-Siméon-de-Bonaventure). Leur contenu est tiré de l’information véhiculée dans une revue historique et une exposition réalisées en 2020 et 2021.

La Ruelle
laruelle.ca
253, Boul. Perron Est
Saint-Siméon-de-Bonaventure, QC G0C 3A0
418.534.4143

Dès qu’on franchit la porte d’entrée après avoir gravi le grand escalier extérieur, et s’être retourné pour admirer ce paysage marin si fantastique, et qu’on se retrouve dans le hall de la réception, on sait tout de suite qu’on vient d’accéder à un lieu bien spécial.

Les plafonds pas très hauts avec coffrage traduisent les lointaines origines de ce bâtiment inauguré en 1892. Situé au cœur du village de Grande-Vallée, à quelques pas du quai et de la plage, l’Hôtel-motel Grande-Vallée et son restaurant l’Aubergine accueillent les visiteurs dans un cadre unique digne d’un havre de paix.
Ses 12 chambres situées dans le bâtiment principal (7) et dans la section motel (5) qui y est rattachée, proposent toutes un décor de style champêtre ou rustique à l’hôtel et plus standard au motel. Mais le confort est au rendez-vous partout.
Aubergine restaurant Grande ValléeLa salle à manger l’Aubergine propose des menus pour le petit déjeuner et pour le repas du soir, concoctés par la chef-propriétaire Stéphanie Nadeau. On y offre un éventail de plats et de boissons pour satisfaire tous les appétits, en plus de la magnifique vue depuis la salle à manger.
Elle et son conjoint, Mathieu Le Guerrier, sont tombés en amour avec l’endroit en 2020, en pleine pandémie, alors qu’ils y séjournaient en vacances. Après avoir appris que les propriétaires d’alors cherchaient à vendre depuis cinq ans, pour prendre leur retraite après 18 ans, ils ont fait une offre d’achat qui fut acceptée. Passionnés de restauration et d’hôtellerie depuis toujours et ayant œuvré dans le domaine depuis plus de 25 ans, ils caressaient le rêve d’avoir un jour leur propre établissement.
En avril 2021 ils en devenaient les propriétaires, après avoir quitté leurs emplois respectifs de longue date à Montréal dans la restauration et les bars, alors que la pandémie venait de causer leur fermeture. Avec leurs deux enfants, ils se sont installés à Grande-Vallée, dans une maison voisine de l’hôtel, et ont entrepris leur nouveau rôle d’hôtelier-restaurateurs.
Ils ont profité de l’accompagnement des vendeurs pendant un an. L’établissement emploie 17 personnes dont 4 emplois étudiants. Mis à part de courtes périodes au printemps et à l’automne, l’hôtel est ouvert toute l’année. L'été, vous voudrez profiter de la plage sablonneuse au cœur du village qui se termine juste devant l'hôtel. 

Plage Grande-Vallée
L’hiver, la proximité de sentiers de motoneige apporte son lot de clientèles saisonnières.

Hôtel-Motel Grande-Vallée
hotelgrandevallee.com
37, rue du Quai
Grande-Vallée (Québec) G0E 1K0
418.393.2648

Ce fut la maison du maire, le bureau de poste, l’hôtel de ville, un musée et quoi d’autre encore, pendant une grande période de son existence depuis 1864. En 2018, Sylvain Tanguay, un fils de la région, et des partenaires familiaux font l’acquisition de l’auberge ancestrale sur un coup de cœur. Une occasion pour lui-même d’effectuer un retour en région et de s’engager dans sa nouvelle carrière d’aubergiste.

Chambre Seigneurie des Monts
Avec ses 17 chambres, tant ancestrales que modernes, dotées de balcons et de vérandas donnant sur la mer, l'auberge offre une expérience de confort et de contemplation exceptionnelle. Une auberge accueillante pour toute la famille. Du petit déjeuner au souper du soir, la salle à manger et la terrasse s'animent au gré des marées. De grands arbres ceinturent le terrain et se posent comme des protecteurs inlassables du patrimoine unique, juste voisin de l’église paroissiale.

Sylvain Tanguay Seigneurie des Monts
Le propriétaire des lieux, qui a maintenant racheté les parts de ses partenaires pour devenir propriétaire unique, compte sur divers aspects de l’auberge pour satisfaire les touristes.
On y trouve un peu partout dans les espaces communs et les chambres de réels artéfacts et antiquités de l’histoire de l’auberge. Un café et une petite salle à manger permettent de s’y attabler pour un café, un petit déjeuner ou une crêpe de la crêperie-maison.


Café Seigneurie des Monts
On remarque aussi dès l’arrivée cette grande galerie agissant comme une terrasse couverte qui a regard sur le golfe juste en face.
Bien ancrée au cœur de la plus ancienne partie de l'auberge, la galerie d’art La Vieille Maison, vous invite à une exposition des tableaux de l’artiste-peintre Lise Tanguay. Des textes poétiques accompagnent les œuvres présentées.
L’aubergiste a vécu dans une famille où la mère accueillait des gens à la maison pour leur offrir le gîte ou leur apporter du réconfort dans leurs épreuves, par exemple. Il a donc, très jeune, été imprégné de ces valeurs d’accueil et de bienveillance, ce qui le sert très bien aujourd’hui.
La Seigneurie des Monts : un bon départ pour entreprendre le « Tour de la Gaspésie » !

Auberge la Seigneurie des Monts
bonjourgaspesie.com
21, 1ère Avenue Est
Sainte-Anne-des-Monts, Québec, G4V 1A2
418.763.5308

Une promesse d’achat de Julie Mercier et Patrick Lévesque en 2019, en a fait les propriétaires du Motel Le délice et de son restaurant maintenant connu comme Les Boucaniers SmokeHouse, à Mont-Saint-Pierre en Haute-Gaspésie. Ils en ont repris l’opération au printemps 2020, en pleine pandémie. L’établissement existe depuis près de 25 ans.
En hébergement, on propose 18 chambres confortables et un condo tout équipé sur deux étages. Pendant toute l’année, touristes, travailleurs, employés de Transports Québec, motocyclistes et motoneigistes, entre autres, viennent profiter des lieux.

Boucaniers
En restauration, on y sert le petit déjeuner chaque matin et la salle à manger est ouverte le soir sauf les samedis et dimanches. Le Boucaniers SmokeHouse a gagné une clientèle d’amateurs de viandes fumées. Patrick use de créativité en proposant un menu alléchant qui met en vedette des viandes fumées artisanales de qualité. Il nous met l’eau à la bouche avec sa recette de porc effiloché au café et à la bière (Pulled pork), un plat chaleureux et réconfortant à déguster en toutes saisons.
On peut aussi y savourer les mets exquis de la cuisine régionale, en table d’hôte ou à la carte, tout en profitant d’une vue imprenable sur la mer.

Motel Le Délice
Rien ne destinait vraiment Julie et Patrick à l’hôtellerie. Elle était infirmière et lui était dans le milieu politique. Julie a quand même vu son père opérer le motel pendant longtemps. Ils ont acquis un établissement en bon état, ce qui leur a évité de devoir investir des sommes importantes avant de l’opérer.

Deltaplane
Une bonne chance pour eux, Mont-Saint-Pierre est connu comme la capitale du vol libre de l’est du Canada. En effet, des pilotes de parapente et de deltaplane provenant de partout au monde s’y donnent rendez-vous chaque été afin de pratiquer leur sport favori.
C’est aussi à Mont-Saint-Pierre que le Sentier International des Appalaches atteint le Saint-Laurent après avoir traversé le parc national de la Gaspésie. D’une longueur de plus de 110 kilomètres, le réseau de sentiers de randonnée pédestre est très diversifié.
En hiver, cette région attire de nombreux skieurs et motoneigistes. On peut profiter de 550 mètres de dénivelé du Mont-Saint-Pierre. Les conducteurs de VTT sont également nombreux à sillonner les sentiers de quad et le secteur de Mont-Saint-Pierre du réseau des sentiers de quad de la Gaspésie est particulièrement réputé.

Coucher de soleil à Mont-Saint-Pierre

Le motel-restaurant Le Délice
audelice.com
100, rue Prudent-Cloutier
Mont-Saint-Pierre (Québec) G0E 1V0
418.797.2850

Quand Pascale Deschamps, une Montréalaise, et Jean-François Tapp, un Gaspésien, ont décidé de s’investir dans la grande aventure de l’Auberge et du Camp de base Coin-du-Banc en 2018, nul ne pouvait prédire ce qui arriverait en 2020-2021 sur la planète. Cet endroit mythique fermé en 2016 ne demandait qu’à trouver ses nouveaux « parrains » pour poursuivre la mission entreprise dans les années 1970 par un couple d’Irlandais expropriés de l’Île Bonaventure, les Maloney.
Aujourd’hui, ils peuvent s’exclamer haut et fort « Mission accomplie ». Leur motivation ? S’engager dans un projet de plein air après avoir visité l’endroit en 2017.

Camp base Coin-du-banc
Le site du Coin-du-Banc, près de Percé en Gaspésie, offre un terrain de jeux unique aux amants de la nature ! Situé directement sur l'une des plus belles plages du Québec près de tous les principaux joyaux touristiques de la Gaspésie, il est possible d'y pratiquer nombre d'activités de plein air, autant à la mer qu'en montagne.

Kayak mer coin-du-banc
L'Auberge du Camp de Base est sans aucun doute l'un des derniers témoins authentiques du tourisme d'antan. On peut y séjourner dans un décor unique d'auberge-musée dont le contact de l'âme charme même les plus exigeants.
Au menu pour les vacanciers et aventuriers : un hébergement douillet et rustique, une table qui n’a rien à envier à quiconque, et des activités de plein air dans un environnement exceptionnel.


Coin-du-banc auberge
Les 11 chambres sont toujours meublées de commodes et de lits anciens amassés par les anciens propriétaires, Sidney Maloney et Lise De Guire, amoureux d’antiquités. « On a gardé 95 % des choses. On travaille à améliorer le confort, peaufiner la décoration, sans dénaturer ce que c’était », explique Pascale Deschamps, qui en plus de s’occuper de l’accueil et de la gestion, voit à la vie familiale avec trois enfants.
L’hébergement est aussi possible dans des chalets quatre saisons voisins et le camping accueille les vacanciers sur un vaste terrain de l’autre côté de la route, avec accès aux douches et au resto de l’auberge.
En plus d'offrir différentes activités guidées encadrées par des guides professionnels et respectant les standards d'Aventure Écotourisme Québec, autant sur mer qu’en montagne, le Camp de Base Coin-du-Banc propose différentes activités sociales et culturelles au gré des saisons. On peut aussi y suivre des formations en kayak de mer et planche à pagaie.


Tapp Jean-Francois Deschamps Pascale

Jean-François Tapp, Pascale Deschamps et leurs 3 enfants

Le couple a investi près de 2M$ depuis 4 ans, avec la contribution des parents de Pascale qui sont associés dans l’entreprise. Puits artésien, champ d’épuration, fondations du bâtiment, électricité et plomberie, tout a été mis à jour.


Une histoire qui résonne encore

La partie principale de l’auberge, côté mer, est âgée de 200 ans. C’était la demeure des Mabe, gens d’affaires actifs dans la transformation du homard et la construction navale. Au début des années 1970, Sidney Maloney, aubergiste fraîchement exproprié de l’île Bonaventure, rachète le bâtiment pour y loger les touristes. Il y annexe alors sa maison, côté route.
Ce coloré descendant d’Irlandais donnera la moitié de son âme à l’Auberge Le Coin du Banc, visible de loin avec son toit vert. Lise De Guire, sa compagne, lui offrira l’autre demie. Cette infirmière devenue hôtelière collectionne les œuvres d’art contemporain, dont celles de Kittie Bruneau et Françoise Bujold, et en couvrira les murs de l’auberge.
M. Maloney est décédé en 2000. Mme de Guire a exploité l’auberge pour une dernière saison en 2016, alors qu’elle en avait 91.

 
CAMP DE BASE GASPÉSIE

Camp de base et Auberge Coin-du-Banc
campdebasegaspesie.com
315 route 132 Est,
Percé (Qc) G0C 2L0
418.645.2907

Nadia-Karina Minassian et son conjoint ont pris les clés du Motel Fraser de Chandler en 2010. Douze ans plus tard, ils sont fiers de leur coup. Ils en ont fait un haut-lieu de l’hôtellerie et de la restauration dans le secteur grâce à d’importants investissements en rénovation et mise à niveau des installations d’accueil, d’hébergement et de restauration.

La directrice générale insiste pour rappeler que les travaux ont été réalisés en utilisant des produits, des matériaux et des artisans locaux.
L’hôtel compte 30 chambres et deux maisons touristiques voisines. Les chambres ont subi d’importantes rénovations au fil des ans. Le restaurant le Sieur de Pabos a lui aussi été amélioré, autant du côté des cuisines que de la salle à manger. Le menu propose une cuisine actuelle et régionale mettant en valeur des produits locaux et frais. L’hôtel a aussi aménagé trois salles pour la tenue de réunions. L’établissement est ouvert toute l’année.

Motel Fraser
Depuis 3 ans, pendant la pandémie de COVID entre autres, on a développé des activités sur le site avec animation, alors que les visiteurs, les familles en particulier, ne pouvaient profiter d’activités ailleurs dans la région, tout étant mis en pause. Cela se poursuit et demeurera au programme, notamment à la piscine de l’hôtel.

Motel Fraser
Celle qui agit comme directrice générale de l’entreprise est une figure bien connue de la région. Diplômée en développement régional, elle a agi comme consultante en restructuration d’entreprises, en plus d’être présidente de Tourisme et commerce de la MRC de Percé. Plus récemment, tout en dirigeant son établissement hôtelier, elle a occupé le poste de préfète de la MRC de Rocher-Percé en plus d’agir comme présidente de la Table des préfets de Gaspésie.
De plus, Nadia participe avec quatre autres dirigeants d’hôtels de la région à une démarche commune destiné au développement de stratégies de développement durable à implanter dans leur établissement et ainsi en faire une certification. Toutefois, plusieurs mesures ont déjà été mises en place au Motel Fraser dans ce sens.

Motel Fraser
motelfraser.com
325, rte 132
Chandler (Qc) G0C 2J9
418.689.2281

Quand elle a ouvert il y a dix ans sa boutique d’artisanat L’Artisane du Village juste en face du terminal du traversier Godbout-Matane au cœur de Godbout, Sylvie Savard a vite décidé pour se démarquer de se tourner vers l’artisanat autochtone dans cette région où la nation innue est omniprésente. Elle-même métisse, elle comprenait l’intérêt des touristes pour cet artisanat unique. C’est ainsi que l’idée lui est venue d’installer un tipi pour prendre le thé des bois sur le terrain. Mettant à profit sa formation en cuisine, elle a vite associé des pâtisseries au thé sous le tipi. C’est ainsi qu’est né Thépi Bec Sucré.
Devant la demande de clients pour un séjour en tipi, l’entrepreneure a décidé d’ajouter un volet hébergement en tipi et en gite. En réponse à la pandémie, une sandwicherie avec terrasse a pris la place de la boutique. Et au tipi, s’ajoutera bientôt une yourte quatre-saisons pour répondre à la demande d’hébergement insolite.

Thepi Bec Sucré
Cette évolution au fil des ans permet aujourd’hui à Sylvie et son conjoint d’accueillir les visiteurs en leur offrant un toit et une table tout en les mettant en contact avec la culture autochtone. Ses deux chambres très confortables en formule gite avec vue sur la mer mettent à l’honneur l’artisanat autochtone avec une salle de bain partagée. Le tipi et bientôt la yourte dans la cour permettent un séjour insolite inspiré de la tradition autochtone tout en donnant accès aux facilités du gite et de la sanswicherie.
La sandwicherie offre quant à elle une spécialité de poisson et de fruits de mer, mais aussi un menu diversifié comprenant salades, burgers, pizzas, nachos et poulet frit.

C'est sans parler de l'accueil chaleureux et sans prétention de vos hôtes. Vous vous sentirez comme chez vous.
Alors que vous soyez en virée sur la Côte-Nord ou en transit vers la Gaspésie, Thépi Bec Sucré est une adresse sympathique à ajouter à votre séjour.
Thépi Bec Sucré
166, rue Pascal-Comeau
Godbout, Québec
G0H 1G0
418.568.7879
418.293.7273

Vendre son permis de pêche de homard chèrement acquis et géré depuis plusieurs années, pour réaliser un autre rêve : acquérir un des plus prestigieux hôtels de Percé. Voilà ce que Marie-Josée Moreau, gaspésienne d’origine, a choisi de réaliser, avec le support et l’encouragement de son Madelinot de conjoint, Alain Renaud, lui aussi pêcheur de homard, mais qui l’est quand même demeuré depuis.Manoir de Percé
Judicieusement situé au cœur de l’action, directement en face du fabuleux rocher et de la promenade qui longe la mer, le Manoir de Percé vit depuis 2018 une « renaissance » grâce aux importants investissements réalisés par les nouveaux propriétaires pour remettre l’endroit aux normes d’aujourd’hui et au goût du jour. Peu de rénovations avaient été faites au cours des 25 années précédentes.
Manoir de Percé
L’hôtel de 40 chambres, dirigé par le fils de la propriétaire, Jean-Félix Renaud, offre une vue sur la mer ou une vue sur la montagne. La salle à manger propose chaque matin des petits déjeuners uniques aux saveurs régionales. On peut aussi prendre le déjeuner sur la terrasse avec vue imprenable sur le rocher. Au menu, œufs bénédictines, pain doré, saumon fumé et homard fraîchement pêché. « Les plus grands classiques avec une touche gaspésienne », précise Jean-Félix, qui se dirigeait d’abord en techniques infirmières avant que ses parents acquièrent le Manoir. Depuis qu’il occupe la direction générale, il s’investit corps et âme pour qu’un séjour au Manoir de Percé devienne une expérience inoubliable.

Manoir de Percé
Son objectif et celui de sa mère : faire du Manoir de Percé la référence en hébergement de qualité à Percé et dans les environs. L’idée d’en faire un lieu totalement inclusif ouvert à toutes les clientèles, particulièrement les LGBT+, fait son chemin et est déjà bien accueillie. De plus, on a choisi de mettre en valeur des éléments historiques sur les murs un peu partout dans les aires communes, de même que des œuvres d’artistes locaux.
Manoir de PercéLe vieux manoir anglais construit entre 1909 et 1914 s’appelait alors South Beach et accueillait surtout des riches touristes américains et européens.