Actualités

Archive du blog pour janvier 2018

Temporel


Michel Lemieux et Victor Pilon (4D Art), Isabelle Chassé et Patrick Léonard (Les 7 Doigts) ont conçu et mis en scène Temporel, un nouveau spectacle qui concilie passion, humour, poésie, illusion numérique et gestuelle. Les créateurs réussissent ainsi à construire une expérience qui explore de nouvelles formes d’expression artistique en fusionnant leurs deux univers sur une musique originale de Julien Mineau (Malajube, Fontarabie) et avec des chorégraphies acrobatiques signées par Shana Carroll. Le spectacle sera présenté à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal du 10 au 27 janvier 2018.

Temporel transgresse les limites traditionnelles des arts de la scène dans un spectacle où le rêve côtoie l’émotion et où des images animées se superposent à la présence physique des acteurs. L’acrobatie est mise au service de la dramaturgie et s’adresse aux émotions du spectateur. Temporel se déploie très justement dans l’intimité d’un lieu comme la Cinquième Salle et offre un moment d’onirisme empreint de gravité, de lyrisme et d’humour, dont les clefs ouvrent sur des thèmes universels s’adressant à un large public.



La vie d’un homme nous est racontée dans un désordre temporel. Il nous apparaît d’abord vieux ; avec la femme de sa vie, parmi d’innombrables piles de livres, forêt de sa mémoire. Mais tous les âges de l’existence de cet homme se bousculent dans sa tête ; il est adulte, bébé, vieillard, enfant tout à la fois. Il retrouve au passage des personnages réels et virtuels qui émergent de ses souvenirs. À travers ses âges, il tente de trouver « sa place » dans ce monde. Il cherche le bonheur, la présence de sa femme disparue, l’amour véritable ; il cherche à s’incarner dans notre réalité de plus en plus virtuelle.

Temporel est présenté par Bell et interprété par Patrick Léonard, Isabelle Chassé et Gisle Henriet, accompagnés de personnages virtuels.

Le spectacle a bénéficié du Programme de résidences et de coproductions de la Place des Arts et d’une coproduction avec L’Espace Jean-Legendre – Théâtre de Compiègne, Scène nationale de l’Oise en préfiguration (France). Le spectacle est également produit en collaboration technique avec VYV studio de Montréal.

À propos de Lemieux Pilon 4D Art
Maitre de l’illusion numérique et du virtuel depuis plus de 30 ans, Lemieux Pilon 4D Art compte près de 40 productions à son répertoire dont, Cité Mémoire dans le Vieux Montréal, le plus grand parcours vidéo interactif et public au monde. Les artistes multidisciplinaires Michel Lemieux et Victor Pilon sont reconnus mondialement pour leur travail unique fusionnant les disciplines artistiques en créant des spectacles et évènements hybrides. Parmi leurs plus récentes créations se trouvent Toruk, Le premier envol (Cirque du Soleil); Territoires oniriques au Musée des Beaux Arts de Montréal; Icare, La Belle et la Bête et La Tempête au TNM; Un hommage à Norman McLaren (PDA); Starmania l’Opéra (Opéra de Montréal et l’Opéra de Québec). Plus de cinq millions de spectateurs ont fait l’expérience des craétions de Lemieux Pilon depuis 1983.
À propos des 7 Doigts
En 2002, quand ils décident de fonder Les 7 doigts de la main chacun des 7 cofondateurs du collectif a déjà plus de 15 ans de métier en tant qu’artiste de cirque. Ces amis et collègues partagent alors le désir de sortir des sentiers battus en offrant un nouveau type de spectacle de cirque : un « cirque à échelle humaine », où l’extraordinaire surgit du quotidien, où des hommes et des femmes expriment avec leurs mots, leurs danses et leurs acrobaties une part de leur humanité. Depuis, ce profond désir de créer un cirque d’auteur continue de guider chacune de leur création vers de nouveaux territoires artistiques, plus hybrides et collaboratifs. En brouillant sans cesse les frontières entre la danse contemporaine et l’acrobatie, entre le théâtre et la performance physique, entre le multimédia interactif et l’expérience immersive, ils cherchent à atteindre l’indéfinissable, le viscéral, l’extraordinaire, l’intime et l’universel en chaque être humain. En 2017, le collectif compte à son actif plus de 8 500 représentations de l’une ou l’autre de ses créations ou collaborations artistiques et plus de 3 millions de spectateurs en salle. L’année prochaine, Les 7 Doigts ouvriront leur centre de création et de production au coeur du Quartier des spectacle de Montréal, un lieu permettant au collectif de continuer à se dépasser, à transgresser les frontières et à prendre des risques artistiques pour offrir à son public des oeuvres toujours plus stimulantes.
soutien est adapté aux besoins du créateur.

Enregistrer

Traversée de la Gaspésie

C'est sous le thème du retour aux sources que se tiendra la Grande traversée de la Gaspésie (TDLG) le 17 février prochain entre Matane et Gaspé.
Plus de 250 participants sont attendus à cette 16e édition de la traversée qui, en plus d'être excellent pour le cardio, est aussi une carte postale exceptionnelle pour la région. Plusieurs options s'offrent aux amateurs de plein air pour compléter ce défi. On peut décider de réaliser le parcours en ski à raison de 35 km par jour ou encore en raquettes à coups de 15 km quotidiennement.

Pour ce qui est du thème du retour aux sources, l'organisation de la TDLG tient à souligner les origines micmaques du territoire ainsi que le folklore gaspésien, les influences acadiennes et les ancêtres français, anglais et irlandais. « Nous avons déjà réservé le centre micmac à Corte-Real et nous tentons d'avoir Florent Vollant sur place pour une soirée, explique la maître d'œuvre derrière la TDLG, Claudine Roy. De plus, on réserve quelques surprises aux participants, histoire de faire un clin d'œil aux premières éditions où les conditions de traversée étaient pas mal moins évidentes. Au début, on skiait jusqu'à 60 km par jour. Il est déjà arrivé que nous passions une nuit dans la mine de Murdochville ou dans un camp de la rivière Saint-Jean. On veut vraiment leur faire vivre quelque chose cette année. »

En ce qui a trait aux animations, elles seront ponctuées de touches historiques, expliquant notamment pourquoi les Gaspésiens sont si friands de musique folklorique et country. D'autres surprises attendent également les participants.

Pour agrémenter le tout, les comédiens, Emmanuel Bilodeau et Sophie Faucher, seront à nouveau de la partie tout comme la nutritionniste, Hélène Laurendeau qui se joint au groupe cette année. « Nous avons aussi trois artistes qui nous suivront afin d'immortaliser les meilleurs moments de la traversée. Il y a l'annemontoise, Lise Tanguay qui sera à Matane et qui présentera également son exposition « Migrants », puis on pourra aussi compter sur la présence de l'aquarelliste, Raynald Murphy et le peintre Gilles Côté de Gaspé », poursuit Claudine Roy.


Il est toujours temps de s'inscrire. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur le site internet www.tdlg.qc.ca ou d'appeler au 418 368-8803. Le grand public sera aussi invité à venir échanger avec les participants et les artistes lors des arrêts prévus à Matane, au gîte du Mont-Albert et à Gaspé.

L'écrivain et dramaturge montréalais Michel Tremblay recevra au printemps le prix Grand Phénicia 2018, a annoncé jeudi la Chambre de commerce LGBT du Québec.

Michel Tremblay

« La reconnaissance des minorités sexuelles a été un des grands combats de ma vie et je suis très touché de cette prestigieuse reconnaissance qui souligne 54 ans de carrière », a déclaré l’artiste par voie de communiqué.

Ce prix lui sera remis le 31 mai à l’occasion du 14e Gala Phénicia qui souligne l’engagement d’entreprises et de personnes pour faire rayonner les gens d'affaires de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT).

« Son apport est d’autant plus important qu’il se situe, en grande partie, dans un Québec en pleine mutation où les gai.e.s devaient lutter pour leurs droits et leur reconnaissance », estime Steve Foster, président de la Chambre de commerce LGBT du Québec.

Michel Tremblay demeure aujourd’hui une inspiration pour les jeunes auteurs, selon lui.

En octobre, l'écrivain de renommée mondiale recevait, à 75 ans, le prix littéraire Prince Pierre de Monaco ainsi que le prix Gilles-Corbeil, considéré comme le prix Nobel de la littérature québécoise.

La romancière et dramaturge acadienne Antonine Maillet a été élevée, le mardi 7 novembre dernier à Paris, au rang de grande officière de l'Ordre national du Mérite français.

Antonine Maillet

Institué par le président Charles de Gaulle, l'ordre « récompense les mérites distingués – militaires ou civils – rendus à la nation française ». L'ordre compte trois grades : chevalier, officier et commandeur, ainsi que deux dignités : grand officier et grand-croix. Mme Maillet, aujourd'hui âgée de 88 ans, accède donc au quatrième des cinq grades de cette décoration française, la deuxième après la Légion d'honneur. Mme Maillet est d'ailleurs déjà officière de la Légion d'honneur depuis 2003.

Mais la reconnaissance de la France remontait déjà aux années 1970 : la mère de La Sagouine avait remporté le prestigieux prix Goncourt en 1979 pour Pélagie-la-Charrette.

La romancière a reçu sa récompense à Paris, mardi 7 novembre, des mains du secrétaire d'État auprès du ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, selon un communiqué du gouvernement du Nouveau-Brunswick. La secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean, assistait à la cérémonie, indique-t-on.

À Fredericton, la ministre responsable de la Francophonie au Nouveau-Brunswick, Francine Landry, a félicité la romancière, qui « incarne les valeurs de la Francophonie et est une figure emblématique de la littérature acadienne et francophone. Membre de la Société royale du Canada, compagne de l'Ordre du Canada, officière de la Légion d'honneur, chancelière émérite de l'Université de Moncton et membre de l'Ordre du Nouveau-Brunswick, elle est l'ambassadrice par excellence du peuple acadien, et sa contribution au rayonnement et à la promotion de la littérature francophone et de l'Acadie dans le monde est inestimable. »

Flux RSS

Souscrire

Catégories

Mots clés

Autres articles

Archives