Hotel et hébergement

La Haute-Gaspésie est étonnante de contrastes et de beautés. Ses routes sinueuses et à grands dénivelés entre bord de mer et denses forêts, surplombées parfois de parcs éoliens gigantesques, nous font découvrir à chaque détour des paysages maritimes à couper le souffle tellement ils sont surprenants.


À Madeleine-Centre, il existe un lieu très populaire, autant chez les locaux qu’auprès des voyageurs qui s’y arrêtent pour s’y héberger, y camper, ou simplement y déguster un cocktail ou une guedille, les deux spécialités de la place. Bienvenue chez Ana-Kim Fournier et Pierre-Emmanuel Desrosiers, les copropriétaires de Camping Chalets Mer et Montagne, du Shack à Slush et du Shack à Guedilles, route Principale, près du cœur du village.

Mer et Montagne Mer et Montagne

Ana-Kim et Pierre-Emmanuel


Leur histoire est à la fois amusante et émouvante. Originaire de Madeleine-Centre, elle s’est exilée à Montréal après avoir travaillé quelques années dans un restaurant local où sa mère était cheffe-propriétaire. Elle décroche un diplôme en service professionnel et en sommellerie de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), et elle monte rapidement les échelons dans les grandes chaînes de restaurants où elle passe 12 ans de sa vie à travailler comme serveuse, puis gestionnaire.


Lui a grandi à Gatineau. À 20 ans, il part étudier en Gestion d’établissement de restauration à l’ITHQ. Il parfait son expérience en occupant les postes de serveur, barman, cuisinier, Maitre d’hôtel et chef cuisinier dans divers établissements réputés de la métropole. Et c’est là que la magie commence à opérer. Lors de son premier emploi comme serveur, il fait la connaissance d’Anna-Kim à titre de gérante de restaurant ; aussitôt, un lien d’amitié se crée.

 
En 2018, le propriétaire du camping Bel-Air de Madeleine-Centre depuis une soixantaine d’années, laisse entendre son intention de vendre. Qu’à cela ne tienne, Ana-Kim y voit l’occasion rêvée de réaliser son rêve entrepreneurial et d’effectuer un retour aux sources, auprès de ses parents vieillissants. L’opportunité de devenir propriétaire d’un camping dans son village natal était aussi l’occasion pour elle de s’impliquer dans sa communauté et de montrer la beauté de sa région comme elle la voit.

Mer et Montagne 
Ana-Kim a besoin d’aide pour lancer son projet. Car ce n’est pas seulement un camping en bord de mer qu’elle voulait acquérir, mais elle avait l’intention d’offrir au niveau de la route des services de restauration qui allaient attirer la clientèle. Les terrains étaient disponibles et non utilisés. Elle proposa à Pierre-Emmanuel de tout lâcher pour venir l’aider à gérer ce projet. L’appel de l’aventure est trop fort. Ce qui devait être seulement quelques semaines de travail pour l’ouverture à l’été 2019, s’est avéré une révélation. Il y travaille désormais à temps plein depuis bientôt deux ans et est devenu associé de son amie.

Mer et Montagne Mer et Montagne
Maintenant partenaires d’affaires, les projets n’arrêtent pas ! Après avoir procédé à des rénovations importantes des 6 chalets et procédé à des aménagements pour le camping, dont des roulottes offertes en location, ils sont sur le point de procéder à une nouvelle acquisition. D’ici peu, ils deviendront propriétaires du restaurant La Capitainerie de la marina de Rivière-Madeleine, spécialisé en poissons et fruits de mer, à peu de distance de leur entreprise actuelle. Un autre défi auquel ils vont s’attaquer avec toute l’énergie qu’on leur connaît.


L’entrepreneuriat, Ana-Kim est tombée dedans lorsqu’elle était adolescente. Depuis quelques années, elle s’implique dans plusieurs comités et conseils d’administration de la Haute-Gaspésie pour aider les jeunes entrepreneurs à se partir en affaire.

 Mer et Montagne
En passant par la Haute-Gaspésie, il faut absolument s’arrêter aux shacks de Madeleine-Centre. Non seulement on y sert de fabuleux cocktails pour adultes et enfants, mais on y cuisine de merveilleuses guedilles aux fruits de mer, au poisson et au porc effiloché, entre autres. On les accompagne de choucroute, de salade de patates ou de graviax de saumon. Le panini au saumon fumé est aussi un incontournable.

 
De juin à septembre, la belle terrasse illuminée accueille des partys à diverses occasions. Les lundis karaoké et les vendredis musicaux attirent les fans chaque semaine. Plaisir assuré.


Camping Chalets Mer et Montagne
campingchaletsmeretmontagne.com
99, Route Principale
Madeleine-Centre (QC) G0E 1P0
(514) 402-6174

Perché sur un promontoire à l’entrée ouest du secteur à forte densité touristique de la ville de Percé, en Gaspésie, l’Hôtel Le Mirage occupe un point de vue unique et exceptionnel : la totalité de ses 67 chambres a vue sur le fabuleux Rocher Percé, au large de la côte dans la Baie des Chaleurs.


Le bâtiment de l’accueil à l’entrée du site abrite les bureaux de la direction de même que le comptoir de la réception. La qualité de l’accueil est prioritaire pour François Ouellette et rien n’est négligé pour qu’elle soit toujours constante.

Le Mirage
L’hébergement se fait dans une enfilade de bâtiments de deux étages avec accès au-devant au rez-de-chaussée et au premier étage via de longues galeries. Derrière, les immeubles sont équipés de balcons pour chacune des chambres, comportant des fauteuils pour contempler le paysage incroyable qui s’offre dans la baie.

Le Mirage
Le stationnement est vaste et gratuit ; chaque espace est identifié au numéro de la chambre occupée par les voyageurs. « Le stationnement au centre-ville est assez coûteux, donc les clients peuvent marcher vers les restaurants, boutiques et autres attraits en laissant leur voiture à l’hôtel en toute sécurité », ajoute le directeur du Mirage.


Les propriétaires de l’hôtel, François Ouellette et Andrée-Anne Labonté, s’assurent au quotidien que tout est en place pour satisfaire la clientèle. L’établissement coté 3 étoiles dispose d’un court de tennis et d’une piscine extérieure. L’Internet sans fil (WIFI) est disponible partout gratuitement et chaque chambre possède un téléviseur avec service de câble, une machine à café, un mini-frigo et une chambre de bain privée.

 Le Mirage

Le Mirage
Si l’hôtel n’offre pas de service de restauration depuis quelque temps, son président croit que la qualité des nombreux restaurant à proximité compense largement cette situation.


Originaire de Carleton-sur-Mer, la famille de François Ouellette est dans le monde de l’hôtellerie depuis plus de 100 ans. C’est en 1989 qu’ils ont pris possession du Mirage à Percé, puis François en est devenu le directeur et propriétaire un peu plus tard. Il s’est adjoint les services d’André-Anne Labonté il y a peu de temps pour en faire son associée. Elle agit comme vice-présidente et gère le volet des ressources humaines, entre autres.


La direction du Mirage gère un plan de rénovations des installations qui prévoit des travaux dans un certain nombre de chambres chaque année, sans parler de l’entretien permanent des bâtiments et de ses équipements. Les effets de la pandémie de COVID se font encore sentir chez les entreprises de construction qui ont peine à rencontrer tous les projets de travaux actuellement, ce qui a pour effet de ralentir quelque peu le plan prévu.


Le centre-ville de Percé est situé à 1 km de l'hôtel, tandis que l’île Bonaventure est accessible à partir du quai à 10 minutes à pied de l'hôtel . Un grand nombre de sites d’intérêt se trouvent à peu de distance du Mirage.

Hôtel Le Mirage
le-mirage.quebechotels.info/fr
288, route QC-132,
Percé (QC) G0C 2L0
(418) 782-5151

Barbara et Phil Thibodeau ont créé de toutes pièces, sans jeu de mots, cette résidence imposante montée pièces sur pièces qui agit comme gite Bed & Breakfast en bordure de mer à Pointe-Verte au Nouveau-Brunswick. Et ils l’ont appelée Gîte Toutes Saisons pour exprimer leur volonté d’en faire un lieu d’accueil toute l’année.


Ainsi, chacune des quatre chambres porte un nom évocateur : Coucher de soleil d’été, Lever de soleil d’automne, Refuge d’hiver, Sérénade du printemps.

L’hospitalité en toutes saisons  L’hospitalité en toutes saisons
Situé entre Bathurst et Campbelton, le gîte a débuté à accueillir des voyageurs en 2000. Quelques années auparavant, ce site n’était qu’un grand terrain de deux acres sans aucun aménagement. Après l’avoir acquis en 1999, ils ont alors entrepris d’y construire une grande maison et d’y aménager un terrain qui rencontre leurs valeurs et leur passion, avec en prime la proximité immédiate de la mer avec ses marées, ses levers de soleil et sa faune aviaire aquatique.

L’hospitalité en toutes saisons
Phil et Barbara ont engagé de la main d'œuvre locale pour la construction de leur gîte. Ce cottage en bois de cèdre local, entièrement conçu par les propriétaires, est un lieu de sérénité dans la Baie des Chaleurs.

 
Amoureux de la nature, les hôtes ont une belle conscience écologique, ils font une saine gestion des déchets ainsi que des ressources alimentaires, ils s'approvisionnent le plus possible localement, mettant en valeur les artisans du coin. Ils ont opté pour un chauffage au sol qui alimente en chaleur seulement les espaces occupés dans la journée, afin de réduire l'énergie consommée.

 
D'un engagement social indéniable, Phil (originaire de Bathurst) et Barbara (née en Ontario) sont des hôtes qui partagent leur culture avec authenticité et générosité. Ils se mettent à table avec les voyageurs et partagent autant d'anecdotes de vie que de connaissances diverses.
Phil a longtemps participé au comité multiculturel visant à favoriser l'échange entre les locaux et les immigrés, en plus d’être bénévole dans l'accompagnement des personnes malades. Ils ont à cœur de promouvoir le changement dans leur milieu. Barbara a pris sa retraite il y a quelques années d’une carrière d’enseignante à Chatam en Ontario.

L’hospitalité en toutes saisons
Les seules règles de la maison, ce sont : arrivez quand vous voulez, couchez-vous quand vous êtes fatigué, levez-vous quand vous êtes bien reposé et mangez quand vous avez faim ! Les quatre chambres sont spacieuses et douillettes et vous invitent au sommeil paisible. Fin cuisinier, Phil sait surprendra avec un délicieux petit-déjeuner local à la grande table de leur belle salle à manger rustique. « Phil adore préparer des repas pour les gens », explique Barbara. Il est dans son élément dans la cuisine. « Faut le voir aller quand on reçoit la famille dans le temps des Fêtes ou qu’on accueille des groupes au gîte », ajoute-t-elle.

L’hospitalité en toutes saisons
Ils ont beaucoup d'histoires à raconter et ils les partagent avec authenticité et simplicité avec leurs hôtes. Ils ont élevé une belle famille de quatre enfants, dont une réside encore en Acadie et trois sont en Ontario. Une de leur petite-fille, cuisinière de profession, a déjà démontré un intérêt pour prendre la relève de ses grands-parents lorsque ceux-ci décideront de passer le flambeau. Phil a 83 ans et Barbara 78 ans. Même s’ils sont en relative bonne santé, le jour viendra où ils devront penser à se reposer et vivre des jours paisibles. Tenir et gérer un gîte pendant près de 25 ans, ce n’est pas de tout repos.

 
Plusieurs services sont inclus dans le tarif d’hébergement, incluant le petit déjeuner, le wifi, l’accès à la mer et à la plage direct, aux jardins, en plus du stationnement, etc.

L’hospitalité en toutes saisons  L’hospitalité en toutes saisons  L’hospitalité en toutes saisons  L’hospitalité en toutes saisons

Ce qui est certain, c’est qu’un séjour chez ces gens ouverts d’esprits et bien accueillants est le gage de bons moments et de souvenirs heureux.

Gîte Toutes saisons B&B
relaxseaside.com
10, rue des Oiseaux
Pointe-Verte (NB)
(506) 783-3122

À Caraquet, capitale de l’Acadie, il y a de ces lieux qui font partie du paysage touristique depuis belle lurette. La Maison touristique Dugas est de ceux-là. Non seulement parce que ses installations sont charmantes et accueillantes, mais surtout parce que ce sont l’âme et la passion d’une famille qui en tiennent les destinées depuis trois générations.


Ces lieux ont un vécu riche et attrayant depuis la construction de la maison principale en 1926 par l’ancêtre Henri Dugas. La maison fait alors partie d'un domaine impressionnant, contenant une grange, un moulin à bois, un moulin à farine, une scierie et une usine de portes et fenêtres. Malheureusement, en 1945, une grande partie du domaine sera détruite dans un incendie et seulement la maison et la grange seront épargnées.

 Les Dugas
Ayant reçu la maison de son père Émile, Martina Dugas l'a converti en un gîte aux environs de 1977, sous le nom « La Maison Touristique Dugas ». Aujourd’hui, ce sont la fille de Martina, son conjoint ainsi que leurs enfants qui ont repris l’entreprise. « Plus personne ne porte le nom de Dugas, mais on s’assure de perpétuer la tradition familiale d’accueil qui a fait sa réputation », explique le propriétaire Guy Beaucage.


À l’époque de son établissement, le gîte des Dugas était le 2e du genre au Canada. Au fil des ans l’offre d’hébergement a évolué.

 
La qualité de l'immeuble et les matériaux utilisés génèrent l'intention de produire un travail d'une grande qualité. On peut admirer les magnifiques boiseries en chêne, le moulage raffiné et l'élégant escalier-spirale, que les nombreux visiteurs apprécient. Tout a été créé par Henri dans ses ateliers. Le décor, la vaisselle, le piano et la fourniture sont tous traditionnels, la majorité datant jusqu'en 1900. Cela rend cette maison un rare exemple d'une maison typique Acadienne du 20e siècle. La deuxième maison, construite bien plus tard, a été rénovée pour ressembler le plus possible à l'original, avec son plancher de bois franc et ces portes avec le même moulage.

 Les Dugas
Dans la maison ancestrale, on peut loger dans la chambre des parents ou encore dans une des trois autres chambres à l’étage. On a rénové la grange derrière en 1989-90 pour en faire un lieu proposant des chambres et suites modernes, incluant salle de bain privée, cuisine et coin salon. Plus loin, on a aménagé un site de camping qui propose trois formules, avec ou sans services. Enfin, quelques petits chalets totalement autonomes, pour 2, 3 ou 4 personnes, incluant la climatisation et le wifi, accueillent les voyageurs au fond du vaste domaine boisé.

Les Dugas
Un grand gazebo derrière la maison est accessible pour tout le monde. Une station de cuisine extérieure est située juste à côté.


Guy Beaucage nous confie que l’un des principaux éléments de « vente » de l’endroit, c’est le calme. Le terrain, qui se rend jusqu'à la baie, a été développé pour permettre aux clients d'admirer la beauté de la forêt tout en étant situé près de la ville.

 Les Dugas
Il spécifie aussi que chez Dugas, on fait preuve de grande ouverture d’esprit et qu’on favorise une attitude d’inclusion pour tout le monde.

 
Des projets pour les propriétaires des lieux ? On avait déjà annoncé avant la pandémie un projet de construction de 18 nouveaux chalets dans le boisé qui se situe entre la section de camping et la plage. Il a été présenté à la municipalité et on prévoit entreprendre les travaux en 2024 si tout va bien. Il y a un important travail de défrichage et de déboisement à faire pour dégager des espaces de construction avec un large dégagement entre chacun des chalets.

Les Dugas Le propriétaire, Guy Beaucage
Accessibles aussi l’hiver, ils permettraient d’accueillir des motoneigistes et utilisateurs de véhicules de type quatre roues et ainsi, de prolonger la saison d’activité d’hébergement. On conserverait les grands arbres pour recréer une ambiance forestière appréciée par ce types de villégiateurs, entre autres.

Enfin, Guy Beaucage rappelle que l’on peut admirer quelques-uns plus beaux couchers de soleil dans la cours arrière du site, directement sur la plage de la baie. Une marche de 10 minutes à travers la forêt permet d’y admirer les vues panoramiques de la péninsule.


Maison touristique Dugas
maisontouristiquedugas.ca
683, boul. Saint-Pierre Ouest
Caraquet (NB) E1W 1A1
(506) 727-3195

Il y a des histoires d’amour qui arrivent sans qu’on les aient vraiment planifiées. Pour celle qu’a vécue Mireille Vachon en 2017, disons qu’il y avait quand-même pas mal de conditions réunies pour que ça se passe ainsi.

 
Mentionnons surtout une volonté solide, une créativité sans borne, un talent de rassembleuse, une carrière de rêve, un conjoint et d’excellents amis pour l’appuyer et lui faire confiance.

La Récréation C Ouloir
C’est dans ce contexte qu’est née La réCréation, un lieu de transmission des arts sous diverses formes dans un centre d’hébergement créatif, comme le définit Mireille Vachon elle-même, qui est copropriétaire de l’endroit avec deux vieux amis, trois artistes visionnaires, amoureux des Îles-de-la-Madeleine, tombés sous le charme de l'école du Moulin et ayant choisi de lui donner un nouveau souffle de vie.

Sans en être un actionnaire lui-même, son conjoint Louis Robichaud, un artiste peintre de réputation internationale y occupe une place importante avec ses œuvres posées sur les murs du bâtiment rénové et décoré avec goût et avec toute une gamme de matériaux récupérés.
D’abord une toute petite école de canton au début du siècle, l’École du Moulin dans sa dimension actuelle est érigée en 1954 et abritera pendant 20 ans les classes de 1ère et de 2ième année du primaire pour les enfants de la communauté avoisinante. Puis elle devient par la suite, en 1974, « la salle des 50 ans et plus. » Ce lieu de rassemblement a reçu pendant plus de 40 ans les fêtes de famille, activités et événements de toute la communauté de l’île du Havre Aubert.

Une histoire de cœur et de passion
Venue aux Îles avec une chorale en tournée, en 2017, cette costumière d’émissions pour enfants et de spectacles de scène depuis plus de 30 ans, nominée aux Gémeaux à plusieurs reprises et en ayant remportée un, est littéralement tombée en amour avec cette école désaffectée, puisque ne répondant plus aux normes du bâtiment. Elle y a vu une occasion exceptionnelle de créer un lieu unique pouvant accueillir des artistes, des familles, des visiteurs cherchant un hébergement différent dans un environnement maritime et forestier à la fois.


En moins de temps qu’il faut pour le dire, elle va voir la municipalité et propose d’acheter la vieille école. On lui dit qu’il faudra aménager un nouveau système des eaux usées et faire plusieurs modifications structurales et aux équipements électriques, par exemple, pour pouvoir donner suite à son projet. Son ami Mario Bouchard vient alors à sa rescousse l’été suivant pour réaliser avec elle des plans d’aménagement et de rénovation.

La Récréation C Ouloir
Ainsi. Mireille Vachon et son compagnon de vie venaient de décider de quitter Montréal pour s’installer aux Îles de la Madeleine.

 
Un chantier de longue haleine

Contre vents et marées, si on peut dire, le chantier durera deux années et demie. Beau temps, mauvais temps, les ouvriers œuvrent avec courage et ténacité dans des conditions hivernales parfois périlleuses. Un souci d’économie circulaire et de récupération des matières, déjà en place dans la vieille école avant sa réfection, inspire les concepteurs dans sa réalisation et cela se reflète dans une foule de détails : de l’ameublement aux revêtements muraux.

Située à Bassin, sur l'Île-du-Havre-Aubert, la plage du Moulin à ses pieds, l'ancienne école de canton s'est métamorphosée et abrite maintenant deux magnifiques appartements de style « loft ». Il a fallu défaite la toiture et y ajouter un second étage pour réaliser le projet.

La Récréation C Ouloir La Récréation C Ouloir
Ayant débuté ses opérations en 2020, en pleine pandémie de COVID, l’endroit a maintenant pris des airs de renouveau. Le premier étage comprend deux chambres fermées et une grande salle à manger pouvant accueillir 12 convives. L'autre, un appartement à deux étages, est doté d'une immense mezzanine avec vue panoramique. De plus, au deuxième étage se trouvent quatre grandes chambres avec salles de bain individuelles et balcon pour contempler la mer. Les invités ont accès à une cuisine commune équipée et disposent d'un barbecue et de tables à pique-nique. L'attirail indispensable à la préparation des repas étant à portée de main et les hôtes n'ont que quelques pas à franchir pour faire leurs provisions.

Un endroit de « grande classe »

Les chambres et appartements portent des noms qui rappellent le passé de ce lieu : la Classe de première année, la Classe de 2e année, la Classe de 3e année, la Classe de 4e année, la Salle d’études, le Bureau de la directrice.

L’art y est omniprésent, que ce soit par la représentation d’artistes en art visuel locaux ou invités. Tous les espaces communs, classes et appartements comportent des œuvres originales et inédites. L’artiste peintre Louis Robichaud y tient une place de choix.

En 2022, un troisième partenaire, Alain Fournier, déjà très impliqué dans l’aménagement paysagé de La réCréation, rejoint Mario et Mireille à titre de partenaire officiel.


Des activités pour tout le monde
L'emplacement de la réCréation favorise tant les amants de la nature que les amateurs de sports. Les uns profiteront de la richesse des paysages madelinots et les autres pourront s'adonner à diverses activités dont la baignade, la pratique du kayak et de la planche à pagaie. Les randonneurs quant à eux n'auront qu'à emprunter le sentier du Phare qui mène au port de pêche de Bassin. Les mordus du kite surf sont particulièrement choyés aux Îles : été comme hiver, ces chorégraphes de ballets aériens époustouflants jouissent de conditions idéales.
La Récréation C Ouloir

De plus, le Salon du moulin situé au rez-de-chaussée de l’auberge est un endroit privilégié pour y rencontrer madelinots et madeliniennes lors des prestations musicales qui ont lieu quelques fois par semaine en mode 5 à 7. On y propose également des classes de yoga et activités diverses reliées à diverses disciplines artistiques (peinture, écriture, etc.).


Des projets d’avenir qui mijotent

Fière d’avoir remporté le prix « Best Creative Lodging » 2023 de l’organisme Creative Tourism Awards, parmi des candidats issus de 38 pays et 152 destinations, Mireille Vachon souhaite faire de La réCréation un lieu toujours plus attrayant.

Ainsi, elle entend établir le projet l’École buissonnière dès 2024, un camp de jour mis en place en partenariat avec l’organisme « Fou de Nature », orienté sur l’éducation à la nature et à l’environnement.

 Puis, pour remplacer un restaurant voisin abandonné, elle a acquis récemment une goélette historique dont une maquette se trouve au Musée de la Mer de Havre-Aubert, la Gaspésienne 26, qui sera transportée à l’automne sur le terrain où se trouvait ce restaurant. On y aménagera les lieux pour en faire une attraction originale, autant pour les Madelinots que pour les touristes qui viendront y manger des spécialités locales.

La RéCréation
larecreationauxiles.ca
814, chemin du Bassin
Bassin, Îles de la Madeleine (Québec) G4T 0C8
514 651-3810

Presqu’à l’extrémité est de l’île, le site permet d’admirer ce grand Saint-Laurent à perte de vue. Les beaux arbres en bord de route offrent une oasis de fraîcheur où on s’y attarde pour lire ou simplement admirer le paysage. En pénétrant le bâtiment principal en place depuis 1961, on est frappé par la splendeur du pupitre d’accueil, reprenant les lignes du bastingage d’une goélette. Pièce unique, fabriquée par un employé artisan de longue date.
Hôtel du Capitaine
La mémoire du Capitaine Desbiens, grand-père de la propriétaire actuelle, y est omniprésente. Sa casquette, des photos, des artéfacts divers jonchent le sol et les murs de l’accueil et de la salle à manger connexe.
Pourquoi vient-on ici ? « Pour le bonheur », répond Marcelle Tremblay, responsable de l’accueil. Sept chambres dans l’hôtel et 13 autres dans le motel adjacent. Animaux de compagnie acceptés. Piscine à l’eau du fleuve chauffée. Spa et sauna. Les réputés soupers-concerts du samedi en haute saison par l’hôtesse elle-même.

Hôtel du Capitaine piscine
Parlant de la salle à manger, son menu change chaque jour. Un mix entre les produits du terroir régional et la cuisine traditionnelle. La variété est toujours présente.

Hôtel du Capitaine resto
Tellement d’histoires et de légendes sont ressenties dans ce sympathique endroit. La vie des marins a imprégné l’histoire de cette île depuis toujours. On a tous vu ou entendu parler des films sur les voitures d’eau, les goélettes, le quotidien des pêcheurs et marins de l’île du cinéaste Pierre Perrault, un fils de Charlevoix. Dans cet hôtel, on en ressent les humeurs et les murs en relatent de grandes bribes.

Hôtel du Capitaine
hotelducapitaine.com
3033, chemin des Coudriers
Île-aux-Coudres. Qc
418.438.2242

Il y a 50 ans, en 2023, que ce bâtiment construit en 1855, à la suite de l’incendie du bâtiment précédent, a été transformé en hôtel. Les architectes et propriétaires précédents, dont de riches industriels, un médecin-chef de deux hôpitaux de la ville, ont apporté des modifications et des rénovations importantes au fil des ans, ajoutant leur goût pour l’art déco à la structure initiale.


À la fin des années 1930, la résidence de la rue d’Auteuil, cette rue située juste après les murs de fortification entre les portes Saint-Louis et Kent, avait trouvé sa signature qui subsiste encore aujourd’hui. C’est l’hôtelier Armand Blouin qui effectue la transformation en hôtel en 1973, qui s’appellera désormais le Manoir d’Auteuil. Toutefois, les propriétaires précédents y accueillaient déjà des visiteurs depuis beaucoup plus longtemps.

Le Manoir d’Auteuil
Il aura fallu attendre 2002, pour que le couple Linda et Daniel, venus en voyage des États-Unis pour apprendre le français, tombent sous le charme de la ville et de l’édifice, et décident de l’acheter. En 2012, ils se portent acquéreurs de l’édifice voisin et y ajoutent durant les années suivantes des chambres et des lieux communs pour être la propriété que l’on connait aujourd’hui.


En entrevue, la propriétaire Linda Lafollette (un nom d’origine française qu’on soupçonne d’avoir été transformé à partir de Lafayette), fait valoir toute son admiration et sa passion pour ces lieux qui les ont charmés il y a maintenant plus de 20 ans. Les 32 chambres et suites, qui ont chacune leur personnalité propre, offrent toujours les boiseries art déco et les salles de bain ornées qui ont suscité l’admiration des invités du Dr Paquet et de sa conjointe Alice qui en sont les initiateurs. Ces décors continuent de ravir les clients passionnés d’architecture.

Le Manoir d’Auteuil  
Dès qu’on pénètre dans le hall d’entrée, richement décoré, on sent déjà qu’on vient d’entrer dans des lieux uniques et différents. La ville de Québec déborde de lieux historiques et patrimoniaux qui présentent souvent des caractéristiques qui rappellent des périodes fastes et luxueuses du passé. Le Manoir d’Auteuil fait partie de ces lieux préservés et qui font perdurer le patrimoine bâti, surtout dans l’enceinte fortifiée de la vieille ville qui fait partie du Patrimoine mondial de l’Unesco.

Le Manoir d’Auteuil  Le Manoir d’Auteuil
Fait à signaler, curieusement, une des suites du Manoir porte le nom de Lady Godiva. Explication : la légendaire Lady Godiva, qu’on raconte avoir paradé nue sur son cheval à travers les rues de la ville de Coventry, en Angleterre, pour relever un défi avec son époux, fut une ancêtre de la famille Sewell, pour qui la bâtisse devenue depuis le Manoir d'Auteuil a été construite en 1835. Bien que romancée au fil des siècles, Godiva dans sa légende reste une icône de lutte féministe pour la liberté.


Une autre chambre Signature porte le nom de la chanteuse Française Édit Piaf. Celle-ci y a séjourné pendant ses visites à Québec dans les années 1950.


Pour sa part, la chambre Chapelle est absolument unique dans sa propre catégorie. Cette chambre charmante était à l’origine la chapelle de la famille dans les années 1800. Elle est parfaite pour des amis voyageant ensemble ou pour un parent voyageant avec son enfant, en raison de ses deux lits jumeaux.

 
Le Manoir d’Auteuil accueille des clients de toutes provenances, principalement des États-Unis et du Canada, mais aussi des croisiéristes débarquant à Québec, par exemple. Plusieurs clients reviennent y séjourner à la suite d’une première visite.


Sa localisation en face du magnifique Parc de l’Esplanade et à quelques pas du Château Frontenac, du Théâtre Capitole, des galeries d’art, des magasins, des restaurants, des musées et de tous les sites touristiques et historiques de Québec, en fait un lieu attrayant. Le Manoir constitue un point de départ parfait pour tous les voyageurs, grâce à un accès facile aux stations de ski de Québec, aux nombreux festivals d’art, aux événements culturels et aux sites touristiques du Vieux-Québec. La clientèle d’affaires, les touristes, les skieurs et les visiteurs à la recherche d’une escapade romantique et d’une expérience authentique dans le Vieux-Québec peuvent profiter d’offres hôtelières spéciales et de forfaits uniques à Québec.

Le Manoir d’Auteuil
Bref, le Manoir d’Auteuil a beaucoup plus à offrir. Une visite de son site Web saura vous en convaincre.

 
Manoir D’Auteuil

manoirdauteuil.com
49, rue D’Auteuil
Québec (Qc) G1R 4C2
418 694-1173

Lorsqu’ils ont décidé d’acquérir l’établissement construit en 1996 dont ils sont propriétaires depuis le début de 2021, ils savaient que leur projet allait nécessiter beaucoup de travail pour l’aménager à leur image et à leur goût. Et ils ont relevé le défi avec brio : remettre les lieux au goût du jour sur le marché de l’hébergement touristique. Uniquement pour la mise à niveau, l’investissement frôle les 50 000$.

Motel Horizon

Dès l’accueil, on ressent cette ambiance qui caractérise les établissements tenus avec amour et fierté. Les propriétaires, Cheal et James, n’étaient jamais venus dans le secteur avant 2020. « On a vu un motel à vendre, on a conduit jusqu’ici, on a dormi une nuit et on a acheté. On est tombé en amour avec Baie-des-Rochers, Port-au-Persil et la vue du motel », explique James.

Motel Horizon
Un tour du propriétaire permet de constater le concept qui a pris forme et qui va se développer davantage au fil des saisons. Côté jardin, un spa couvert d’un gazebo accueille depuis l’été 2022 les visiteurs. Des boîtes à fleurs et un espace potager occupent un autre coin du vaste terrain. Côté cour, des chaises Adirondaks sont postées sur la verdure en bordure du cap pour l’observation du paysage.

Motel Horizon

À l’intérieur, neuf chambres au rez-de-chaussée et au premier étage, sans tapis, décorées avec goût et comprenant toutes la climatisation, une machine à café, un micro-ondes et un frigo, une télé avec câble, en plus d’un balcon. L’internet 5G est offert dans toutes les chambres. Derrière le comptoir de réception, une petite cafétéria qui offre tout ce qu’il faut pour le petit déjeuner et pour ceux qui veulent s’y installer pour manger un repas ou y déguster un café.

Motel Horizon
Le dernier étage agit comme résidence pour les propriétaires, qui sont donc toujours disponibles pour leur clientèle, au besoin.
Fait à signaler, on trouve à proximité le parc marin Charlevoix-Saguenay de Port-au-Persil, et Saint-Siméon est un carrefour pour partir explorer le Bas-Saint-Laurent avec le traversier vers Rivière-du-Loup, le Saguenay via la route 170 et Baie-Sainte-Catherine est à moins de 25 minutes de route. On peut y faire des excursions aux baleines et y prendre le traversier vers Tadoussac et la Côte-Nord.

Motel Horizon
motelhorizon777.com

777, rue Saint-Laurent
Saint-Siméon, QC G0T 1X0
418.638.2448

Bien situé à l’entrée de l’île de Havre-Aubert, le bistro gourmet Les Araynes est devenu en quelques années un endroit couru pour déjeuner et bruncher aux Iles. Avant que Lise Soutière et Philippe Kéroack se lancent dans l’aventure, l’endroit avait accueilli la boulangerie artisanale Fleur de Sable opérée par un couple gai. Après avoir abordé les Îles en 2014 et 2015 en y dérivant en voilier, Lise et Philippe sont tombés en amour avec l’archipel et ont saisi l’occasion d’affaires alors que Laurent et William souhaitaient vendre. Au point de délaisser leurs carrières dans la haute technologie et en rédaction technique pour se lancer dans une nouvelle aventure.

Les Araynes
Lise Soutière


Héritant d’une coquille vide pour la restauration en 2016 après le départ de la boulangerie, c’est Lise qui a relevé le défi d’ouvrir le bistro qui était un beau complément pour les studios. N’ayant aucune expérience en restauration si ce n’est comme cliente, les nouveaux hôtes ont d’abord ouvert une boutique et un petit resto de 25 places où on servait des repas légers, du genre café et croissant. Mais ils se sont vite aperçus que les Madelinots étaient à la recherche de vrais déjeuners et ils ont ajusté leur menu en conséquence, en offrant des déjeuners et brunchs plus copieux. Et c’est là que le bistro a pris de l’ampleur. Le bistro est passé à 48 places et à 100 places l’été avec la terrasse.


Araynes
L'équipe des Araynes qui fait la fierté de Lise


Durant la belle saison, le bistro est maintenant ouvert 5 jours/semaine et il compte sur une équipe stable qui fait la fierté de Lise qui la voit comme une grosse famille. Si elle admet qu’elle avait une vision assez romantique de la cuisine en décidant d’ouvrir un bistro gourmet mettant en valeur les produits du terroir madelinot et qu’elle capotait quand elle devait servir plus de dix personnes en même temps, aujourd’hui grâce à cette belle équipe, elle peut servir jusqu’à 90 personnes. Et on y vient pour déguster la guédille au homard ou une casserole déjeuner sur sauce hollandaise. Le grilled cheese au fromage des Iles est aussi très apprécié. Le terroir des Iles est mis en valeur avec le homard des Iles, les poissons fumés du Fumoir d’antan et le café de la Brûlerie des Iles.
C’est ainsi que Les Araynes sont devenus LA place pour déjeuner aux Iles avec une cuisine santé sans friture grasse, ni frites, ni burgers, avec des déjeuners plus luxueux, ‘’comme un Chez Cora pimpé» pour reprendre les mots de Lise.

Araynes

Les studios 


Six vastes studios avec cuisinette complètent l’entreprise. À moins de 500 m d’une vaste plage sur la Baie de Plaisance, les studios sont ouverts de juin à novembre et leur emplacement à quelques minutes en auto ou en vélo des lieux les plus populaires d’Havre-Aubert , à quelques minutes de la plage de la Martinique et des étangs voisins où se donnent rendez-vous les amateurs de surf-volant pour lesquels les Iles sont un véritable paradis, en font un emplacement de choix pour explorer les Iles.
Et pour ceux qui se demanderaient d’où vient le nom Les Araynes, c’est ainsi que Jacques Cartier avait baptisé l’archipel, impressionné par toutes ses plages de sable. En vieux français, comme en espagnol arenas, les araynes font référence aux beaux sables des iles.

Les Araynes

102, route 199

Havre-Aubert, Qc, G4T 9B3

https://m.facebook.com/profile.php/?id=100063566353930

En façade, on est déjà impressionné par ce magnifique immeuble de briques centenaire construit au début du 20e siècle. On a l’impression de confort et de cachet avant même d’y entrer. Et c’est vraiment ce qui attend le visiteur dans son superbe hall d’entrée.

Relais Charles-Alexandre
Son propriétaire depuis 30 ans, Gaétan Drolet, n’est pas peu fier de son établissement qui loge au cœur du milieu culturel de la haute ville de Québec, sur la prestigieuse Grande-Allée. Mobilier de style et antique côtoie des œuvres d’art de diverses provenances partout, autant dans les chambres, les corridors que les aires communes.

Relais Charles-Alexandre Relais Charles-Alexandre Relais Charles-Alexandre
Cet établissement hôtelier se classe en haut de l’échelle dans sa catégorie. Il offre 23 chambres confortables et élégantes, des déjeuners au style raffiné dans un décor de galerie d’art et surtout une excellente équipe et un service impeccable. Toutes les chambres sont climatisées et comptent une salle de bain privée.

Relais Charles-Alexandre
Québec et son arrondissement historique classé au patrimoine mondial de l’Unesco sont un trésor unique en Amérique du Nord. Un véritable musée à ciel ouvert qui ne se vit pas mieux qu’en séjournant en prise directe avec le Vieux-Québec et ses nombreux attraits.
C’est le séjour privilégié auquel vous invite le Relais Charles-Alexandre. Avec pour voisines l’avenue Cartier et les Plaines d’Abraham, l’hôtel se trouve à deux pas du Musée national des Beaux-Arts de Québec, de la Colline parlementaire et de la Citadelle, à quelques minutes à pied seulement du cœur battant du Vieux-Québec.

 
De plus, le Relais Charles-Alexandre présente le précieux avantage d’être un pied-à-terre calme et paisible dans un secteur de la ville connu pour son animation nocturne, ses bars et restaurants. L’emplacement de ce havre de paix est par ailleurs idéal pour explorer des facettes moins connues de la ville, comme les quartiers Montcalm et Saint-Jean-Baptiste.

Relais Charles-Alexandre
Fait anecdotique qui ajoute au caractère historique récent de l’endroit : le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, a habité à l’étage supérieur dans les années 1980, un peu avant que le cirque soit créée et devienne populaire, rappelle Gaétan Drolet.


Le propriétaire se dit fier de pouvoir compter sur un personnel de qualité, fidèle et attentionné, qui contribue à la renommée de l’établissement depuis ses débuts.

Relais Charles-Alexandre
À noter enfin que le Relais Charles-Alexandre est pourvu d’un stationnement gratuit à l’arrière, ce qui est rare dans le secteur, et qu’il met à disposition une borne de recharge de type 2 pour les véhicules électriques.

Relais Charles-Alexandre
relaischarlesalexandre.com
91, Grande-Allée Est
Québec (Qc) G1R 2H5
418.523.1220