Hotel et hébergement



Par Gaëtan Vaudry

Selon les dires de sa responsable de l'hébergement Marie Lerdu, le projet de restaurer ce motel des années 1960 était un peu fou. Malgré tout, cette initiative porte aujourd’hui ses fruits puisque l’Auberge Camp de Base, située à l’entrée de L’Anse Saint-Jean, au milieu de la vallée du Bas Saguenay, est rapidement devenue un véritable lieu de vie du village.

En plus d’opérer adéquatement le volet hébergement de l’établissement (9 chambres, un dortoir, une cuisine commune et plusieurs espaces de camping), l’équipe de l’Auberge Camp de Base propose également un resto-bar mettant en valeur les produits locaux, ainsi que des viandes et poissons fumés sur place. Après quelques semaines de repos, l’équipe du resto-bar est de retour pour la saison hivernale qui s’annonce haute en couleur. Au menu, une expérience touristique complète dans le secteur du Bas-Saguenay, en partenariat avec le Mont-Édouard, Entre Chien et Loups et Saguenay Aventures. Offrez-vous l’un des forfaits excursions pouvant vous lier à 40 chiens malamutes au cœur des montagnes du Fjord-du-Saguenay, ou encore d’incontournables journées de ski alpin, de raquettes, de Fatbike et de ski de fond.

Au retour à l’Auberge Camp de Base, vous pourrez vous détendre et vivre une expérience gustative unique, l’établissement étant certifié ambassadeur de saveurs par Zone Boréale, attachant une grande importance à l'origine de ses produits locaux ou régionaux : « Bien que l’endroit attire un grand nombre de touristes tout au long de l’année, nous avons la réputation d’être un lieu de rassemblement social pour les habitants du village », nous confie Marie Lerdu. « Le mélange des touristes et de nos résidents crée des soirées fort chaleureuses. C’est pour cette raison que nous venons tout juste d’apporter quelques rénovations, qui nous permettront d’offrir plusieurs soirées thématiques à notre clientèle. » Au cours des prochains mois, l’Auberge Camp de Base proposera des vernissages, des spectacles de chanson, de l’improvisation et même des soirées jeux de société.

Opérationnel du jeudi au samedi dès 16h, le resto-bar de l’Auberge Camp de Base vous convie à son party du temps des Fêtes qui sera présenté le samedi 16 décembre prochain, dès 18 heures. La formation Les Quêteux du Lac-St-Jean y proposera de traditionnelles chansons à répondre, accompagnée par le calleur d’expérience Ghislain Jutras. Les billets au coût de 18 $ sont disponibles sur place. La programmation des prochaines soirées sera disponible via la page Facebook officielle de l’auberge : https://facebook.com/aubergelecampdebase.

De plus, la direction de l’Auberge Camp de Base se dit bien heureuse de participer à titre d’exposant officiel du Marché de Noël Européen de Saguenay, présenté du 30 novembre au 3 décembre et du 7 au 10 décembre, à la Place du Citoyen de Chicoutimi. Sur place, plus de 32 exposants, du vin chaud et des centaines d’idées cadeaux, dans un décor enchanteur et féérique de Noël.

Auberge Camp de Base
5, rue Saint-Jean-Baptiste
L'Anse-Saint-Jean
https://aubergecampdebase.com

Quand on y accède par l’autoroute 170 qui traverse toute la grande ville de Saguenay, le bâtiment de l’hôtel Delta Saguenay impose par sa hauteur et sa dimension au sol et agit un peu comme un phare bienveillant. Voilà qui annonce bien ce que ses gestionnaires proposent aux gens qui viennent y séjourner, que ce soit pour de simples vacances familiales en région, pour un travail passager dans le coin ou pour un événement ou une réunion d’affaires dans son centre des congrès.


Situé dans le secteur Jonquière de la Ville de Saguenay, cet hôtel familial et d'affaires 4 étoiles de la chaîne Marriot se trouve un peu en retrait du centre-ville et de la rivière Saguenay, et à 26 km de l'aéroport de Bagotville qui dessert la région. Avec son restaurant de la bannière Boston Pizza, sa piscine intérieure et son centre de conditionnement physique récemment ajoutés, le Delta Saguenay figure parmi les principaux établissements hôteliers de la région.

Delta Chambre 1 Delta Chambre 1
Pour le directeur général de l’établissement, Olivier Fortin-Tremblay, les investissements réalisés par les propriétaires depuis 2012 en font dorénavant un lieu unique dans la région. Les chambres raffinées incluent les équipements suivants : bureau, chaises ergonomiques, Wi-Fi gratuit, télévision à écran plat, cafetière et mini-frigo. Certaines chambres possèdent une baignoire, d'autres une douche à l'italienne. Les suites disposent en plus d'un frigo, d'un micro-ondes, d'un espace repas, d'une cheminée et d'un canapé-lit.

Delta Chambre 1 Delta Chambre 1
L’ensemble des chambres a d’abord subi un rajeunissement en 2012, inspirée par le paysage canadien, avec une palette de couleurs rafraîchissantes et modernes, et une utilisation maximale de la lumière naturelle. Autrefois propriété d’un groupe financier ontarien, l’hôtel Delta Saguenay est passé à des intérêts locaux en 2017, dirigés par l’homme d’affaires Laval Boulianne avec le soutien du Fonds de solidarité FTQ régional.


Les gestionnaires de la franchise de l’hôtel Delta Jonquière ont alors investi dans la construction du restaurant près de l’entrée du hall principal en 2018, puis quelque 1,2 M$ pour la construction d’une nouvelle annexe de deux paliers qui comprend une piscine intérieure avec spa et sauna ainsi qu’une salle de jeu interactive. Ces transformations en opération depuis 2020 étaient rendues nécessaires afin de rejoindre une clientèle plus familiale, confirme le directeur général. En plus de sa vocation d’affaires avec son centre des congrès, le bâtiment a donc ajouté une nouvelle vocation récréative.

Delta Saguenay
Le centre des congrès du Delta possède des salles très vastes avec tout ce qu’il faut pour offrir aux différentes organisations la logistique nécessaire pour la réalisation d’événements majeurs : 17 salles de conférences et une salle de bal de 11 660 pieds carrés. L’endroit est favorablement reconnu pour la qualité de ses installations et des services professionnels que les organisateurs d’événements et de réunions diverses y trouvent.

 Delta Chambre 1 Delta Chambre 1
Fait à signaler, le Delta Saguenay accueille également les amateurs de randonnées hivernales en motoneige, puisque situé à proximité de grands sentiers régionaux et provinciaux. Sans oublier que la direction pratique une politique d’accueil inclusive pour toutes les clientèles.


À l’automne 2023, les propriétaires de l’hôtel ont laissé entendre qu’ils souhaitaient contribuer à l’amélioration de l’offre de chambres dans la région qui est déficiente selon les acteurs du développement touristique régional. Il est démontré que les personnes qui assistent à des congrès ou à des événements préfèrent demeurer sur place. L’Hôtel Delta Saguenay dispose de 160 chambres. L’établissement passerait à 200 chambres avec l’ajout d’une nouvelle tour construite sur les terrains appartenant à l’homme d’affaires Laval Boulianne. Ce projet pourrait se concrétiser au début de 2024.

Hôtel Delta Saguenay

Site Web

2675, Boul. du Royaume
Jonquière, QC G7S 5B8
(418) 548-3124

Lorsqu’on quitte la route 138, entre Godbout et Baie-Trinité, la première fois, pour parcourir la douzaine de kilomètres du sinueux et étroit Chemin de la Pointe-des-Monts qui nous permet d’atteindre enfin le site, on n’a pas idée du spectacle qui nous attend lorsqu’on atteint la rive du Saint-Laurent sur le chemin du Vieux Phare.


Pointe-des-Monts, aujourd'hui inhabitée, fut une localité de la municipalité de Baie-Trinité située à 10 km du village, dans le secteur Manicouagan de la Côte-Nord. Cet endroit a la particularité d’héberger un phare classé monument historique, en plus de marquer pour les navigateurs entre autres, le début du golfe du Saint-Laurent vers l’est et la fin de l'estuaire du Saint-Laurent, qui débute à la pointe de l’île d’Orléans.

Pointe-des-Monts
L’entreprise qui propose gîte et camping est le résultat de passion, de coup de foudre et d’un peu de folie. Toute cette histoire a commencé avec Jean-Louis Frenette. Diplômé en histoire et en bio-géographie en 1965, Jean-Louis Frenette a longuement enseigné dans le programme de TACH (Techniques d’aménagement cynégétique et halieutique) qu’il a d’ailleurs contribué à mettre sur pied en 1972, en exclusivité, au Cégep de Baie-Comeau.


Dès sa première visite à Pointe-des-Monts en 1969, il tombe littéralement en amour avec le site où il a choisi de vivre toutes ses longues vacances d’été par la suite. Après l’acquisition d’un ancien grand lot de colonisation, il a entrepris patiemment l’élaboration de sa petite entreprise de tourisme en faisant construire ou en rachetant un à un les 24 bâtiments et les 500 hectares qui la constituent aujourd’hui.

 Pointe-des-Monts Jean-Louis Frenette, le fondateur. (Photo : Radio-Canada)
Jean-Louis Frenette a été concessionnaire de la Maison du gardien du phare de Pointe-des-Monts durant 17 ans. Dès 2004, il s’est prévalu du droit de conserver l’appellation de marque de son entreprise comme étant “Le Gîte du Phare de Pointe-des-Monts”. C’est sous ce nom qu’il a exploité pendant un certain temps un restaurant (Le Gîte de la Chapelle), en plus de l’hébergement (Le Gîte du Phare de Pointe-des-Monts), un site patrimonial autochtone (Le sentier de Charlotte et le Campement Ashini) et 17 pavillons de villégiature disséminés le long d’un littoral privé sur 1,5 km.

Pointe-des-Monts Pointe-des-Monts
Ces pavillons d’hébergement proposent diverses configurations, et peuvent accueillir de deux à six personnes. On y retrouve un petit intérieur simple et rustique avec lit double, table et chaises, eau courante (non-potable), électricité, toilette et douche, cuisinette avec mini-frigo, deux ronds électriques, vaisselle, ustensiles, casseroles, grille-pain, et linge à vaisselle, éponge, savon à vaisselle, papier hygiénique. Ils offrent tous un balcon avec vue et un accès au fleuve dans un environnement paisible et sauvage.


À noter que les visiteurs doivent prévoir y apporter leur literie (draps, oreillers, couvertures, serviettes), de l’eau potable, de la nourriture. L’endroit n’a pas de service de repas, pas de Wi-Fi et la couverture téléphonique varie selon l’emplacement et le fournisseur de service.

Pointe-des-Monts Pointe-des-Monts
Pour les amateurs de camping sauvage, plusieurs espaces sans services sont prévus pour y dresser la tente ou y stationner le VR ou la roulotte.


Le comble de ce site, offert tout à fait gratuitement, sans supplément : par beau temps, la nuit venue, le ciel nous fait le cadeau d’un voile étoilé tous azimuts. Les citadins des grandes villes ne peuvent profiter d’un tel spectacle en général. Émerveillement garanti ! Par ciel sans lune, c’est encore plus incroyable. Sans parler des baleines qu'on peut apercevoir régulièrement, le jour et ce une grande partie de l'été et même en automne, s'amuser et venir se nourrir face aux chalets.

Pointe-des-Monts
L’entreprise a depuis changé de nom pour garder seulement “Le Gîte de Pointe-des-Monts” et Jean-Louis Frenette partage la gestion de son entreprise avec sa famille pour assurer la pérennité du rêve qu’il a créé. C’est son petit-fils, Raphaël Laberge, qui en assure l’accueil et l’entretien au quotidien avec son équipe. Le pavillon d’accueil, situé à côté de la vieille chapelle autochtone, agit aussi comme centre d’art et boutique de souvenirs offrant des œuvres authentiques aux visiteurs.

Pointe-des-Monts

Ah oui, il ne faut pas négliger de visiter le phare et son musée, un peu plus loin sur le même chemin. Érigé en 1830 et classé monument historique depuis 1965, il représente le véritable témoignage d’un paysage culturel en symbiose avec la nature. Le site exceptionnel propose une exposition de type multimédia sur l’histoire, le quotidien des gardiens, les naufrages et la vie aux abords de pointe des monts.

Gîte de Pointe-des-Monts
pointe-des-monts.ca
1937, Chemin du Vieux Phare
Baie-Trinité, QC G0H1A0
866-369-4083

La population locale et les voyageurs qui passent à Gaspé depuis longtemps l’ont connu comme le Motel Adams. Vers le milieu des années 1940, Frank J. Adams établit d’abord une entreprise de taxi. En 1946, il ouvre un petit casse-croûte de six places avant de procéder à plusieurs transformations. Dans les années 50, il cède le terrain à la Ville de Gaspé ce qui deviendra la rue Adams qui rejoint les rues de la Reine et Jacques Cartier.

Rodeway InnRodeway Inn

En 1967, Frank J. Adams a créé l’entreprise, Adams Motel Inc., dont les membres de sa famille sont les actionnaires. Plusieurs transformations ont eu lieu jusqu’en 2010. Aujourd’hui, le restaurant familial qui logeait à la même enseigne a fait place à un St-Hubert, depuis la retraite du dernier fils Adams encore associé à l’entreprise, en 2022. Le motel est maintenant connu sous l’appellation Hôtel Rodeway Inn de la bannière Choice, depuis 2019.


Aujourd’hui, ce sont 96 chambres tout confort climatisées et classées 3 étoiles par Hébergement Québec qui sont offertes aux touristes, aux travailleurs de passages et aux amateurs de sports d’hiver. Les chambres offrent toutes un frigo, une cafetière et d’autres commodités, comme l’internet haute vitesse, le wifi et la télévision sur câble. Plusieurs chambres sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.


Le Motel Adams a investi plus de 400 000$ en 2019 et 2020, notamment pour des travaux de rénovation des chambres afin de répondre aux exigences de la franchise Rodeway Inn nouvellement acquise. D'autres travaux ont touché une salle de réunion multifonctionnelle, l’adaptation des salles de bain adjacentes aux personnes à mobilité réduite ; on a aussi acquis du mobilier. Cet investissement visait la modernisation afin d’augmenter la qualité de son offre touristique et sa compétitivité.

 Rodeway Inn Rodeway Inn
L’hôtel comprend également un restaurant adjacent, un resto-bar offrant aussi des repas, une grande salle de réunion divisible en quatre petites salle, qui selon leur disposition, peuvent accommoder jusqu'à 70 personnes. On trouve enfin, connexe à la réception de l’hôtel, le terminus des autocars Orléans Express.

Rodeway Inn
La directrice générale, Marie-Andrée Prudhomme, qui y travaille depuis 25 ans, explique que le Rodeway Inn représente l’un des meilleurs hôtels de Gaspé pour les voyageurs à petit budget. Ils y trouvent une variété de commodités, ainsi qu’un accès facile aux attractions locales comme le centre commercial Carrefour Gaspé, le Musée de la Gaspésie et le golfe du Saint-Laurent. L’hôtel de Gaspé est également proche du lieu de naissance du Canada, une reconstitution du centre historique de la ville construit pour commémorer l’époque où la ville était un port d’escale important et l’endroit où l’explorateur Jacques Cartier a pris possession du territoire pour constituer la Nouvelle France, en 1534.

 
Le Rodeway Inn se trouve à quelques minutes de la cathédrale du Christ-Roi de Gaspé ainsi qu’à 10 minutes en voiture de l'aéroport. Le magnifique Parc national de Forillon se trouve à environ 30 km. On peut y faire de nombreuses activités toute l’année, et des excursions aux baleines en saison. La fameuse rue de la Reine avec ses boutiques et restaurants populaires se trouve à distance de marche.
Rodeway Inn
La directrice générale ajoute que le personnel de l’hôtel, soit une quarantaine de personnes en moyenne, axe tous ses efforts pour offrir un hébergement propre et conforme aux mesures sanitaires à la clientèle afin de lui garantir une tranquillité d’esprit pendant son séjour. On a d’ailleurs mis en place une variété de protocoles rehaussés et de pratiques exemplaires dans le cadre de l’initiative « Nettement engagés ».

Hôtel Rodeway Inn
rodewayinngaspe.com
20, rue Adams
Gaspé, QC, G4X 1E4
(418) 368-2244

« Confort et plaisir gourmand » : voilà ce qui est à la base du plan stratégique de Daniel Gasse et de son équipe de Hôtel & Cie à Sainte-Anne-des-Monts. La directrice du marketing, Marie-Anne Babos, en fait la promotion dans toutes ses interventions marketing ou publicitaires, comme une espèce de slogan qui se veut le reflet des diverses approches clientèles et qui rappelle les intentions de son fondateur.

Hôtel et Cie
Il y a eu dix ans, ce mois de novembre, que l’entrepreneur et chef cuisinier de Mont-Louis a déménagé ses pénates pour acquérir un motel laissé à l’abandon pendant deux ans, et en faire un des endroits les plus « chics et de bon goût » de toute la Haute-Gaspésie. Arborant un style urbain et actuel, on y offre 42 chambres ultra confortables et fonctionnelles et le séjour inclut le petit déjeuner. Trois salles privées permettent d’accueillir vos réunions, conférences et événements.
Il ne reste rien de ce qu’était le Motel Monaco de l’époque. Tout a été refait et « revampé », selon un concept qui se rapproche de celui des hôtels Germain. « J’adhère parfaitement aux valeurs de ce groupe et j’admire la qualité irréprochable de ses hôtels », affirme Daniel Gasse.
Avec sa sœur Anna Nathalie, devenue son associée dans l’entreprise, ils ont élaboré ce qui est devenu aujourd’hui la suite logique de son resto La Broue dans l’toupet qui a fait les beaux jours de Mont-Louis pendant quelques années, avant de devenir un incontournable de Ste-Anne-des-Monts. Le bistro-bar n’est maintenant qu’un beau souvenir. Depuis cette année, il n’est accessible qu’aux clients de l’hôtel. Le Bistrot à vin La planche propose un menu inspiré par les brasseries françaises apprêté avec soin et savoir-faire, qui met en valeur les produits du terroir gaspésien. Le décor est intime, l’atmosphère est détendue, sans prétention et le service est attentif.

Hôtel et cie
En lieu et place, la majeure partie du local qui servait de salle à manger est devenue la Boutique gourmande Plein Ma Valise. L’endroit s’inscrit dans la foulée de Gaspésie Gourmande qui met en valeur les produits du terroir régional. Par exemple, on y trouve plus de 50 fromages différents ainsi que des charcuteries fines à déguster. On y propose aussi une belle variété de vins d’exportation privée que l’on peut acquérir si l’on achète de la nourriture qui a été manipulée par le personnel. Du mardi au samedi, Plein Ma Valise sert des sandwichs goulument bons et des choix de salades mitonnées avec amour par la cuisinière Lindsay.
Bijoux et poteries et autres produits artisanaux font de beaux cadeaux et sont un moyen unique de rapporter un peu d’ici chez soi. Pourquoi « Plein Ma Valise » ? « Simplement parce que lorsqu’on voyage, on revient souvent chez soi avec des souvenirs pleins les valises », explique Daniel Gasse.

Hôtel et cie
Se donner une qualité de vie


Daniel Gasse avoue que l’idée derrière l’acquisition du motel et le déménagement de la Broue dans l’toupet était d’acquérir une certaine qualité de vie. Mais la popularité rapide du bistro à Ste-Anne-des-Monts n’avait pas été prévue. Le concept de la Boutique Gourmande vient donc compenser et lui permet de retrouver le plaisir de servir les clients.
Une autre de ses grandes satisfactions, c’est le nouvel élan que ses initiatives ont créé dans le milieu hôtelier de la Haute-Gaspésie. « Nos rénovations et notre concept ont forcé les hôteliers à innover eux aussi et à rehausser l’offre hôtelière régionale. Ainsi, on retrouve maintenant des chambres en plus grand nombre avec des couettes blanches sur les lits, par exemple.

Son concept est-il « exportable » ? Il réfléchit avant de répondre. Il croit bien que oui, mais il préfère compléter l’installation de son premier bébé et bien voir tous les défis à relever, y compris celui de la main-d’œuvre, avant de procéder au développement.
Il remercie d’ailleurs la pandémie de COVID qui a permis de procéder à une introspection, d’analyser la situation, de questionner l’avenir tout en profitant d’une clientèle touristique et d’affaires satisfaisante. On travaille également à améliorer la question des salaires, des horaires et des conditions pour faciliter l’embauche de personnel à l’avenir.
Daniel Gasse est un entrepreneur effervescent. Son cerveau est constamment en mode d’initiative et de renouveau. Il peut compter sur une équipe de confiance qui le supporte et lui permet d’aller de l’avant avec ses idées et ses projets.
La saison touristique 2022 a été optimale avec un taux d’occupation probablement le meilleur depuis les débuts. La saison s’est d’ailleurs prolongée un peu avec une forte occupation en septembre. Voilà qui lui faire croire que toutes ces initiatives des dernières années donnent des résultats. Et tout ça en lui permettant une qualité de vie comme il l’avait souhaité.


 Hôtel & Cie
90, Boul. Sainte-Anne Ouest
Sainte-Anne-des-Monts, QC G4V 1R3
(418) 763-3321

Lorsque Mathieu Guimond a mijoté son projet de développement d’un site d’hébergement unique et particulier en Gaspésie, pendant la pandémie, il été atteint par une étincelle de motivation qui l’ont amené à rechercher le site idéal.


C’est en voyant ce vaste terrain en bordure de la Baie de Gaspé, en haut de la falaise, quelque part entre Percé et Gaspé, qu’il a décidé que ce serait là qu’il le réaliserait. Il lui a fallu quatre mois pour négocier avec le propriétaire ontarien. Il a même acquis des terrains connexes et une autre bande en montagne pour considérations futures.


Dès 2020 il s’est mis au travail pour préparer le terrain vacant, réaliser les plans d’occupation, les plans des divers types de chalets, le concept de construction et d’aménagement intérieur, et avec les entrepreneurs pour entreprendre la construction.

 
Il a planifié les installations électriques souterraines vers chaque chalet, l’alimentation en eau potable et les installations septiques, de façon à éviter toute présence d’éléments indésirables dans le décor. On y est presque dans un petit village indépendant.

 Chalets Nautika  Chalets Nautika
Les Chalets Nautika ont été bâtis pour vous offrir une expérience gaspésienne inoubliable. Un séjour dans le style et le confort, sans compromettre votre lien avec la nature d'une région aux milles attraits. De plus, on peut y venir pour profiter des joies de l’hiver gaspésien. En plus de bénéficier de l’espace chaleureux et douillet de l’hébergement, on y est à proximité de lieux où pratiquer une foule d’activités originales : vélo à pneus surdimensionnés (fatbike) sur la plage et en forêt, sortie en ski ou en raquette, escalade sur paroi glacée, patinage, spa nordique, etc.


Les chalets proposent un aménagement moderne et épuré, tout en étant très accueillants et douillets. Ils sont parfaitement équipés de tout ce qui est utile et nécessaire dans la vie moderne. Mathieu a « mis le paquet » pour que les voyageurs y soient totalement à l’aise et comblés. Les matelas des lits sont supérieurs à tout ce qu’on trouve ailleurs, insiste-t-il. « On n’a qu’à arriver avec ses vêtements, ses produits de soins personnels et sa nourriture. Tout le reste est déjà sur place », rappelle-t-il.

Chalets Nautika Chalets Nautika
Ce qui est offert chez Nautika, c’est une forme de « glamping » : une contraction des mots glamour et camping, le glamping propose de l'hébergement écoresponsable en immersion avec la nature, tout en y alliant le luxe et les commodités d'une chambre d'hôtel. Ici on est dans du « prêt-à-camper » haut de gamme.


Dès l’entrée, l'espace baigné de lumière avec ses larges fenêtres nous imprègne de la nature... Au soleil du jour, sous les étoiles et au fil des saisons, les Chalets Nautika deviennent une oasis de paix. Avec le soleil se levant sur la pointe, c’est un décor panoramique spectaculaire que réservent ces lieux, un hébergement de choix tout confort en Gaspésie.

Chalets Nautika 
Actuellement, le site est composé de 20 chalets, répartis comme suit : 2 doubles avant (premier plan), 5 doubles arrière (second rang), 13 réguliers à 2 lits (avant et arrière). On prévoit en aménager deux autres arrière et 7 sur un terrain voisin en 2023-2024. Le site est ouvert toute l’année sans interruption. Et l’accès au chalet se faire par un code qui permet d’ouvrir une boîte à clé fixée au mur extérieur.
Le site offre aussi du divertissement en abondance : jeux pour enfants, randonnée, pistes de ski de fond, observations ornithologiques, terrains de volleyball, de badminton et de pétanque, etc. Il propose aussi du bois pour des feux de camp et une buanderie automatique. Une plage semi-privée est accessible à 1 km du site.

Chalets Nautika
Les Chalets Nautika sont situés à 15 minutes de Gaspé et à 30 minutes du parc national Forillon et de Percé, l’idéal pour profiter d’une foule d’attraits touristiques à proximité.


Les réservations se font en ligne sur le site Web de Nautika ou sur d’autres plateformes, comme AirBnB.

Chalets Nautika
Et tenez-vous le pour dit : Mathieu Guimond (photo) a encore plein d’idée et de projets en tête pour ces lieux et le secteur environnant. Faudra le surveiller de près pour en apprendre plus à ce sujet.

Chalets Nautika Gaspésie
chaletsnautikagaspesie.ca
1961, Boul. Douglas
Gaspé, QC G4X 2W9
1 (866) 467-0801

En quête d’un nouveau projet et de grands espaces, Dany Torchy, un promoteur événementiel de la région de Québec, apprend en 2020 qu’un château pour le moins singulier est à vendre dans le secteur Pointe-à-la-Garde de la municipalité d’Escuminac, en Gaspésie.

 
Son concepteur et créateur, Jean Roussy, qui y a consacré près de 40 ans de sa vie, dont une trentaine pour le construire, avait annoncé son intention de vendre au début de 2020. Le sort a voulu qu’il décède quelques mois plus tard des suites d’une longue maladie, laissant dans le deuil son compagnon de vie et plusieurs membres de sa famille. Sa succession a donc décidé de mettre en vente ce domaine du Château Bahia.

Château Bahia Jean Roussy, le créateur du Château Bahia, décédé en 2020.


Lors d'une première visite en octobre 2020, celui qui résidait alors sur l’île d’Orléans tombe sous le charme de l'endroit. Il convainc son ami, Mickaël Retailleau, un expert décorateur d’intérieur d’autos et de motos de la région de Montréal, de se lancer dans l’aventure. « Quand on a vu le château, on a tout de suite aperçu son potentiel », dit-il. Finalement, ils ont convaincu la famille de leur vendre le château et une autre résidence construite sur le terrain de 170 acres, au bout d’un chemin de 600 mètres en pleine forêt. Ceux-ci cherchaient des gens de cœur qui allaient poursuivre l’œuvre du fondateur.

Château Bahia
Le Château Bahia s’est construit pendant 16 étés, sans plan précis, admettait son créateur en entrevue à Radio-Canada en 2020, peu avant son décès. Il avait aménagé la maison située en bordure de la route en auberge de jeunesse où il accueillait de jeunes voyageurs à qui il proposait d’aider aux travaux de construction contre l’hébergement.

 
« Au début, c'est moi qui décidais ce qu'on allait faire. Puis après un bout de temps, c'est le château qui me disait ce qu'il manquait ou ce qu'il fallait ajouter », racontait Jean Roussy.


Dany Torchy et Michaël Retailleau estiment qu’ils seront à même de jouer le rôle de finisseurs, tout en poursuivant la mission que s’était donnée le fondateur de l’auberge. Les propriétaires comptent d’ailleurs nommer une tour en l’honneur de Jean Roussy. Celui-ci a jonglé pendant 7 longues années, où il a entretenu seul cette idée en refoulant son rationnel qui lui aurait dit : « C’est impossible ».


Depuis 2021, les acquéreurs ont dû faire face comme tout le monde à la pandémie de COVID. Cela a retardé les travaux prévus à certains secteurs du château qui marie plusieurs styles, du médiéval au baroque. L’intérieur des deux bâtiments est d’ailleurs rempli d’images de châteaux du monde que Jean Roussy avait visité. Les associés désirent aussi mener des travaux qui remettront l’intérieur du château au goût du jour. On souhaite éventuellement agrémenter la façade du château de drapeaux.

Château Bahia Château Bahia
Pour l’instant, les visiteurs sont logés dans le petit château, c’est-à-dire dans la tour de cinq étages située tout juste derrière le bâtiment principal, et dans quelques autres dans le bâtiment principal, pour un total de 10 chambres. Sept ont une chambre de bain privée et trois partagent une salle de bain commune. On est assuré d’un séjour paisible et confortable. Ce n’est pas la « vie de château » comme on compare souvent le luxe de certains hôtels, mais on y est bien accueilli, sans compter le spectacle qu’on y a du haut de la tour sur tout l’environnement et la Baie des Chaleurs.

Château Bahia
S’ils sont bien conscients qu’entretenir les lieux constitue une tâche significative, l’ampleur du défi est loin d’effrayer les nouveaux venus. Le rêve du trio est désormais de rendre l'endroit accessible à longueur d’année et d’en faire profiter les Gaspésiens. On mise d’ailleurs sur la refonte du site Web et sur de nouvelles opérations de promotion dans la région et ailleurs.


Les associés s’investissent pleinement et comptent aussi faire de l’auberge du Château Bahia une réelle plaque tournante du domaine culturel, en y mettant en valeur les œuvres d’artisans québécois et en organisant des spectacles. Un chapiteau aménagé dans la cour arrière accueille déjà depuis 2022 des soirées-spectacle avec des artistes musicaux et autres en juin, juillet et août, notamment.

Château Bahia Château Bahia
On espère aussi faire revivre la salle de bal comme salle à manger pour des repas préparés par leur chef cuisinier, en formule « surprise », avec des menus restreints mais originaux.


Le maire d’Escuminac s’est réjoui en 2021 de l’arrivée de ces nouveaux entrepreneurs. Il juge que pour la municipalité d’environ 521 âmes, c’est une excellente nouvelle, puisque les activités du Château Bahia contribueront à la vitalité des lieux. Il a rappelé que l’auberge du Château Bahia est désormais la seule résidence hôtelière de la municipalité.


Enfin, fait à signaler, le nom du château a été choisi en l’honneur d’une chanson de Véronique Sanson. Les nouveaux propriétaires ont d’ailleurs décidé de conserver cette appellation.


Auberge du Château Bahia
chateaubahia.com
152, boulevard Perron
Pointe-à-la-Garde (Escuminac), Qc
(418) 330-1991

1852. John Robinson Hamilton entreprend à New Carlisle, en Gaspésie, sur un vaste terrain au cœur du village, la construction d’un manoir de style néo-classique anglais, très peu fréquent au Québec.

 
Né à Québec, ayant fait des études au Barreau, devenu avocat, il pratique à Québec avant de d’établir à Gaspé puis à New Carlisle. Après la mort de son père lorsqu’il avait 11 ans, sa mère avait épousé un Canadien-Français, ce qui a certainement contribué à son parfait bilinguisme.


Il a siégé à l’assemblée du Bas Canada comme député du comté de Bonaventure (1841-1844), en plus d’être nommé Conseiller de la Reine. Par la suite fut réélu et battu à quelques occasions, jusqu’en 1851. Il fut finalement élu au Conseil législatif en 1858.

 
Marié à une américaine à New-York en 1831, il fonda une famille de quatre filles et cinq garçons, qui ont vécu et grandi à New Carlisle. L’un d’entre eux fut lui-même élu député de Bonaventure à Québec de 1867 à 1871.

Un manoir unique
Le chantier du Manoir durera quatre ans. Le bâtiment possède un caractère patrimonial de grande valeur, par surcroit, avec ses quatre cheminées et ses huit foyers. Ses murs extérieurs sont tous en pierre. L’architecture du manoir Hamilton est unique en Gaspésie et a été influencée par le style palladien, d’Andrea Palladio, architecte italien de la Renaissance.

Manoir Hamilton
Longtemps habitée par la famille, elle fut transformée en hôtel, puis en résidence d'été. John Robinson Hamilton y est décédé la veille de Noël en 1870.


La visite du manoir, un incontournable, avec toutes ses pièces garnies de meubles, tapis, livres anciens, peintures et vaisselle d’époque, nous transporte indubitablement dans l’atmosphère du 19e siècle, à l’époque des loyalistes, en terre gaspésienne.

Manoir Hamilton 

Manoir Hamilton

Manoir Hamilton

Manoir Hamilton

Sa cuisine possède un four à pain traditionnel ainsi qu’un âtre avec crémaillère. Le Manoir Hamilton propose cinq chambres douillettes et confortables meublées d’époque. Au matin, on vous offre un petit déjeuner gourmand.


Lorsqu’elle a acquis le Manoir et le camping qui en est le voisin en 2004, avec son conjoint de l’époque, Nicole Duguay se voyait un peu comme privilégiée de pouvoir vivre un tel rêve de « princesse ». Le manoir était abandonné depuis une quarantaine d'années lorsque qu’ils ont entrepris de le transformer en gîte touristique. Mme Duguay aurait investi près de 300 000 $ pour rénover l'intérieur du bâtiment.

Manoir Hamilton
Quelques années plus tard, devant l’état du bâtiment qui nécessitait d’autres travaux majeurs, et face à l’absence de financement du ministère de la Culture des deux paliers de gouvernement, de la Municipalité et d’Héritage New Carlisle, puisque le bâtiment n'était pas la propriété d'un organisme sans but lucratif, on est venu à la conclusion qu’il fallait trouver un acheteur qui pourrait investir dans les travaux et poursuivre les activités d’hébergement dans un contexte patrimonial.


En 2014, le Manoir a été vendu à Marcel Rancourt, du Groupe GID dont le siège social est à Québec, un entrepreneur qui accompagne ses clients dans l'élaboration de projets culturels, et de développement social, communautaire ou économique. Nicole Duguay en est demeurée la gestionnaire, de même que propriétaire du camping voisin qu’elle exploite.

Manoir Hamilton Nicole Duguay, gestionnaire du Manoir

Depuis qu’il en a pris la propriété, M. Rancourt a investi dans des travaux de remise en état des murs extérieurs, des quatre cheminées, dans le système électrique et dans la transformation du système de chauffage à l’électricité. Il entend poursuivre au cours des prochaines années pour assurer le maintien en bon état du Manoir.


Un camping tout inclus
Le Camping du Manoir est une oasis de tranquillité, face à la baie des Chaleurs. Douze emplacements offrant trois services, une alimentation électrique de 30 ampères, des douches et une buanderie. Possibilité de petit déjeuner au Manoir.
Bien situé au cœur de New Carlisle, il est populaire pour de courts séjours

Manoir Hamilton
manoirhamilton.com
115, boulevard Gérard-D.-Lévesque
New Carlisle (Qc) G0C 1Z0
418 752.6498

Camping du Manoir
113, boulevard Gérard-D.-Lévesque
New Carlisle (Qc) G0C 1Z0
418 622-4880

Ce fut la maison du maire, le bureau de poste, l’hôtel de ville, un musée et quoi d’autre encore, pendant une grande période de son existence depuis 1864. En 2018, Sylvain Tanguay, un fils de la région, et des partenaires familiaux font l’acquisition de l’auberge ancestrale sur un coup de cœur. Une occasion pour lui-même d’effectuer un retour en région et de s’engager dans sa nouvelle carrière d’aubergiste.

Chambre Seigneurie des Monts
Avec ses 17 chambres, tant ancestrales que modernes, dotées de balcons et de vérandas donnant sur la mer, l'auberge offre une expérience de confort et de contemplation exceptionnelle. Une auberge accueillante pour toute la famille. Du petit déjeuner au souper du soir, la salle à manger et la terrasse s'animent au gré des marées. De grands arbres ceinturent le terrain et se posent comme des protecteurs inlassables du patrimoine unique, juste voisin de l’église paroissiale.

Sylvain Tanguay Seigneurie des Monts
Le propriétaire des lieux, qui a maintenant racheté les parts de ses partenaires pour devenir propriétaire unique, compte sur divers aspects de l’auberge pour satisfaire les touristes.
On y trouve un peu partout dans les espaces communs et les chambres de réels artéfacts et antiquités de l’histoire de l’auberge. Un café et une petite salle à manger permettent de s’y attabler pour un café, un petit déjeuner ou une crêpe de la crêperie-maison.


Café Seigneurie des Monts
On remarque aussi dès l’arrivée cette grande galerie agissant comme une terrasse couverte qui a regard sur le golfe juste en face.
Bien ancrée au cœur de la plus ancienne partie de l'auberge, la galerie d’art La Vieille Maison, vous invite à une exposition des tableaux de l’artiste-peintre Lise Tanguay. Des textes poétiques accompagnent les œuvres présentées.
L’aubergiste a vécu dans une famille où la mère accueillait des gens à la maison pour leur offrir le gîte ou leur apporter du réconfort dans leurs épreuves, par exemple. Il a donc, très jeune, été imprégné de ces valeurs d’accueil et de bienveillance, ce qui le sert très bien aujourd’hui.
La Seigneurie des Monts : un bon départ pour entreprendre le « Tour de la Gaspésie » !

Auberge la Seigneurie des Monts
bonjourgaspesie.com
21, 1ère Avenue Est
Sainte-Anne-des-Monts, Québec, G4V 1A2
418.763.5308

Manoir Belle Plage
Reconnu pour son accueil distinctif, l’hôtel Manoir Belle Plage de Carleton-sur-Mer offre un séjour tout confort dans un lieu imprégné d’art, de culture et d’histoire. Dès qu’on y entre, on sent ce souci pour ces intérêts des propriétaires au fil des ans. On est vite charmé par la tranquillité des lieux ainsi que par la qualité des services et installations. 

Manoir Belle Plage
Avec une vue imprenable sur la baie des Chaleurs à l’avant, puis sur le mont Saint-Joseph et le jardin à l’arrière, l’établissement compte 39 chambres, auxquelles s’ajoutent les 6 appartements de la Maison Cullen et de son Pavillon. Il abrite également deux salles de réunion et une salle de gym. Dans le stationnement, une borne de recharge est à la disposition de la clientèle conductrice de véhicules électriques.
La salle à manger offre le petit déjeuner aux clients de l’hôtel alors qu’en soirée, le Bistro Cerf-Cuit-Court propose une cuisine gastronomique gaspésienne que le chef conçoit autour des arrivages de 30 producteurs de la Baie-des-Chaleurs.
Résolument humaine, la culture d’entreprise du Manoir Belle Plage mise sur le bien-être des personnes, explique David Comeau. Le développement durable, profondément ancré dans les valeurs, se traduit par des efforts pour l’environnement, mais aussi par la valorisation des artisans locaux. Chacune des chambres dévoile une pièce d’artisanat créée sur mesure ainsi qu’une œuvre choisie d’un ou une artiste de la Gaspésie. Les espaces communs dégagent sont également décorés dans le même style.
Pour ses 75 ans en 2024, David Comeau parle de consolidation des acquis pour l’avenir. Pas de gros développement en vue. On souhaite maintenir le volet humain et renouveler un peu les décors continuellement. Et le développement durable maintiendra sa position en haut des valeurs de l’entreprise.
Une riche histoire et une tradition bien implantée
À l’origine, l’établissement fut une magnifique villa anglaise de style cottage anglo-normand régence. Baptisée la Stella Maris, cette résidence d’été avait été érigée vers 1921. En 1949, la villa est transformée en hôtel – le Belle Plage – et des motels y sont ajoutés.
Plus tard, Rollande Arsenault, originaire de Caplan, et Raymond Comeau, de la Baie Sainte-Marie (Nouvelle-Écosse) se rencontrent. En skiant dans les Laurentides, le couple dresse un parallèle entre le développement touristique dans cette région et le potentiel de la Gaspésie. Il n’en fallait pas plus pour que le duo se lance dans l’aventure entrepreneuriale, avec beaucoup de flair, mais sans expérience.
En 1965, Rollande Arsenault et Raymond Comeau acquièrent l’établissement, qui grandit grâce à leurs idées et à leurs bons soins. En 1978, ils achètent un bâtiment existant de Carleton qu’ils déménagent sur le terrain de l’hôtel. En 1988, ils passent de 10 à 24 unités, construisent la réception et des salles de réunion sont aménagées. L’établissement est rebaptisé Manoir Belle Plage.
Esprit d’innovation, vaillance et souci constant de satisfaire la clientèle seront la clé du succès de l’établissement familial qu’ils feront croître. Après le décès de M. Comeau en 2010, à 73 ans. Sa conjointe continua de veiller sur le Manoir Belle Plage pendant près d’une douzaine d’années avant d’aller le rejoindre, en 2022.


Manoir Belle Plage
Depuis 2006, c’est leur fils David qui est propriétaire et directeur général de l’établissement. David a grandi et vécu dans l’hôtel. Il a été imprégné de cette culture depuis son tout jeune âge. « J’ai toujours été fier de ce que mes parents faisaient, de leur implication dans le milieu ; de l’entreprise, de ce qu’elle représentait dans le village. » Après un baccalauréat en administration, David Comeau complète une maîtrise en développement régional. Son sujet : l’industrie touristique de Carleton-sur-Mer.
Le Manoir Belle Plage a toujours été, pour les Comeau, la résidence familiale. « J’ai été élevé dans l’hôtel. On mangeait au resto trois fois par jour, 365 jours. » En 2015, après avoir habité dans l’hôtel pendant 40 ans, David Comeau achète une maison unifamiliale derrière l’hôtel. Il y vit aujourd’hui avec sa conjointe, Maryse Tremblay, et leurs deux filles, Marianne et Geneviève, qui s’impliquent peu à peu à leur tour dans l’entreprise.

Manoir Belle Plage

manoirbelleplage.com

474, boul. Perron

Carleton-sur-Mer, QC G0C 1J0

(418) 364-3388